Panasonic teste des fauteuils roulants autonomes

Panasonic a développé des fauteuils roulants qui utilisent la technologie de « conduite autonome ». Cette invention innovante est destinée aux personnes à mobilité réduite qui veulent se déplacer plus vite… dans les aéroports. Les fauteuils sont capables de se déplacer tout seuls, et donc de conduire l’utilisateur à la destination de son choix.

Ce dernier n’aura qu’à indiquer où il veut aller et le fauteuil l’y conduira en choisissant l’itinéraire le plus rapide, mais aussi le plus sûr. Les nouveaux équipements sont actuellement testés à l’aéroport international d’Haneda, au Japon. Les essais dureront jusqu’en mars 2018.

Panasonic

Panasonic et les autorités japonaises prévoient à ce que les fauteuils soient opérationnels et déployés dans l’aéroport d’ici trois ans, soit avant les Jeux olympiques d’été de 2020.

Des fauteuils roulants futuristes

Les fauteuils roulants autonomes de Panasonic ont tout de l’équipement futuriste pour personnes handicapées. Grâce à une application spécifique sur son smartphone, l’utilisateur pourra indiquer sa destination : porte d’embarquement, terminal… Le fauteuil est capable de se géolocaliser tout seul et opter ainsi pour le trajet le plus court et le plus sécurisé.

Les fauteuils sont également dotés de capteurs qui leur permettent de détecter la présence d’un obstacle et de le contourner ou bien s’arrêter. Mieux encore, les équipements peuvent rouler à plusieurs en file indienne, ce qui est parfait pour les personnes à mobilité réduite qui se déplacent en groupe.

Enfin lorsqu’ils ne sont plus utilisés, les fauteuils sont capables de retourner automatiquement à leur zone de stationnement.

La technologie au service des handicapés

Outre ses fauteuils high-tech, Panasonic travaille également sur d’autres technologies visant à aider les personnes handicapées à se retrouver plus vite dans les aéroports. En partenariat avec la NTT, la société japonaise planche aussi sur un traducteur automatique « AR ». L’utilisateur n’aura qu’à braquer son smartphone vers un panneau indicateur pour qu’une traduction soit affichée en surimpression sur l’écran.

Le tandem travaille également sur une autre technologie pour les non-voyants qui est basée sur l’amélioration des signalétiques sonores. Aucun détail supplémentaire n’a encore été dévoilé concernant ces autres projets, mais cela ne va sûrement pas tarder.

Mots-clés panasonic