Par défi, il avale une limace et finit tétraplégique

Voici la triste histoire de Sam Ballard, un étudiant âgé de 19 ans qui a fini tétraplégique après avoir relevé un pari et mangé un escargot. L’histoire de cet adolescent a été racontée par le site News.com.

Les évènements se sont déroulés en 2010 alors que Sam était à une soirée organisée avec son équipe de rugby. Durant la petite fête, ce dernier a été défié par un de ses coéquipiers dans un pari qui avait pour objet l’ingestion de n’importe quel mollusque qui se trouvait dans le jardin.

Étant jeune et ne voulant pas passer pour une mauviette auprès de ses amis, Sam Ballard relève donc le défi et finit par manger une limace. Malheureusement pour lui, l’ingestion de ce mollusque a entrainé une grave maladie qui a l’a rendu tétraplégique.

L’animal en question contenait un parasite baptisé Angios trongylys cantonensis qui peut gravement infecter le cerveau humain.

Plongé dans un état comateux

Peu après avoir ingéré la limace, Sam Ballard est vite tombé malade et a contracté une méningo-encéphalite éosinophile. Cette maladie peut être guérie, mais dans le cas de Sam, elle a entrainé un état comateux. Le jeune homme est resté pas moins de 420 jours dans le coma. À son réveil, il découvre qu’il est devenu tétraplégique.

La maladie provoquée par le parasite qui se trouvait dans la limace qu’il a mangé a laissé de lourdes séquelles à l’adolescent. La famille de cet ancien sportif accompli a accueilli cette nouvelle avec fatalité. Malgré tout, sa mère Katie Ballard continue de décrire Sam comme un « guerrier invincible ».

Trois ans de sa vie passée à l’hôpital

Suite à son état, Sam Ballard a été hospitalisé durant trois ans. Aujourd’hui, il est autorisé à rejoindre sa famille, mais est devenu entièrement dépendant d’une chaise roulante motorisée. Pour aider la famille de Sam dans ses soins, son équipe de rugby a organisé une levée de fonds.

En 2016, la famille de Sam Ballard a également reçu une allocation de 492 000 dollars soit 300 000 euros qui a baissé à 135 000 dollars soit 85 000 euros en septembre 2017. Pour venir en aide à la famille du jeune homme, le ministère australien responsable des soins de santé a indiqué « travailler en étroite collaboration » avec la famille pour trouver une solution.

Aujourd’hui, Katie Ballard continue de nourrir le rêve de revoir son fils marcher un jour.