Paradoxe, ne pas laver la viande de poulet crue serait plus sain

Vous avez l’habitude de toujours bien laver la viande de poulet crue avant de la cuire ? Après tout, c’est normal, car on nous a toujours dit que l’eau éliminait les saletés et bactéries qui collent à la viande. Et si on vous disait que c’est exactement le contraire qui se passe ?

Eh oui, figurez-vous qu’un récent rapport publié par le département de l’agriculture des États-Unis (USDA) et de la North Carolina State University affirme que rincer le poulet cru avant de le préparer et le faire cuire ne ferait au fait qu’augmenter le risque d’intoxication alimentaire.

poulet

Crédit photo PIXABAY

Il s’agit d’une directive sanitaire sérieuse, contrairement à ce que beaucoup pourraient penser. Le danger concernant cette pratique d’hygiène a d’ailleurs été détaillé dans le rapport.

L’eau ne ferait qu’aggraver les choses

Pendant la préparation du repas, on a tous l’habitude de bien laver les ingrédients, surtout la viande. Eh bien pour ce qui est du poulet cru, les spécialistes sont formels : rincer la viande ne ferait, au contraire, que favoriser la propagation des bactéries sur le poulet.

Dans leur rapport, l’USDA et la North Carolina State University expliquent que seule la cuisson permet d’éliminer efficacement les bactéries présentes sur la viande de poulet cru. L’eau ne parvient pas à en venir à bout, car les bactéries sont capables de s’agripper fermement à la viande.

Mindy Brashears, le sous-secrétaire adjoint à la sécurité alimentaire de l’USDA, a indiqué que « même lorsque les consommateurs pensent qu’ils nettoient efficacement après avoir lavé la volaille […] les bactéries peuvent facilement se propager à d’autres surfaces et aux aliments. »

Des expériences confirment les faits

Pour prouver à quel point laver le poulet cru ne le décontamine pas des bactéries, les chercheurs ont fait appel à 300 participants à qui ils ont demandé de préparer un plat à base de poulet et salade. Un premier groupe a reçu des instructions spécifiques quant aux mesures d’hygiène à suivre, dont le fait de ne pas laver la viande de poulet. Les autres n’ont, quant à eux, reçu aucune consigne spécifique.

Les résultats ont démontré que les repas préparés par ceux qui avaient suivi les consignes à la lettre présentaient une présence de bactéries E. coli inférieure comparé aux plats dont la viande de poulet avait été lavée. Notons que l’E. coli est la bactérie responsable de l’intoxication alimentaire.

Les chercheurs suggèrent ainsi que la présence de cette bactérie même dans les plats supposés avoir été préparés dans le respect des normes pourrait s’expliquer par un manque de décontamination suffisante de la part des participants. Comme l’explique, l’administratrice du Food Safety and Inspection Service de l’USDA, Carmen Rottenberg : « laver ou rincer la viande et la volaille crues peut augmenter le risque de propagation des bactéries dans votre cuisine… Mais ne pas se laver les mains pendant 20 secondes après avoir manipulé ces aliments crus est tout aussi dangereux. »

En tout cas, il y a de quoi réfléchir pour ceux qui vont se préparer du poulet pour leur prochain repas.

Mots-clés alimentation