Parler serait désormais hébergé sur des serveurs russes

Parler, c’est le réseau social sur toutes les lèvres depuis l’attaque du Capitole. Certains fervents soutiens de Donald Trump ont décidé d’entrer de force dans le lieu pour contester la victoire de Joe Biden, candidat démocrate, aux dernières élections présidentielles. Ces derniers affirment que l’élection a tout simplement été truquée par le camp adverse. Une affirmation relayée par beaucoup sur Parler qui aura entraîné son retrait des serveurs d’Amazon mais aussi sa disparition sur les App Store et Play Store. Pour les sociétés, le réseau social polémique autorise largement la diffusion de messages haineux, violents avec énormément de désinformation.

John Matze, dirigeant de Parler, explique quant à lui que le service garantit le respect de la liberté d’expression.

Crédit : Parler

Et alors que Parler a trouvé un nouvel hébergeur suite au désistement d’Amazon, ce dernier serait russe, rapporte Endgadget.

Parler serait désormais hébergés sur les serveurs russes de DDOS Guard

Nouveau coup d’éclat entre les USA et la Russie ? Alors que Parler est largement rejeté sur le sol américain pour avoir été un lieu d’organisation de l’attaque du Capitole, une société russe nommée DDOS Guard aurait décidé d’héberger le réseau social polémique sur ses serveurs. De quoi empêcher, peut-être à jamais, sa mise hors-ligne, décision qu’Amazon avait prise. Avec la Russie du côté de Parler, le service s’assure d’être protégé. Le service sera de nouveau disponible à la fin du mois, selon John Matze.

Mais qui a découvert que Parler est de nouveau opérationnel grâce à une société russe ? C’est David Temkin, vice-dirigeant du système et réseau Netflix, qui a mis le doigt dessus, comme il l’explique sur Twitter.

Dernièrement, John Matze se montrait plutôt confiant quant au retour de Parler. Sur la page d’accueil du site, l’homme avait adressé une lettre ouverte, expliquant que les géants du numérique et gouvernements « ne gagneront pas ! Nous sommes le dernier espoir dans le monde pour la liberté d’expression et la libre information ».

Outre l’attaque du Capitole, Parler est le lieu idéal pour les complotistes. Ces derniers suivent notamment Lin Wood, célèbre avocat ayant fait des théories du complot son fond de commerce. La plate-forme lui autorise une totale prise de parole, malgré la désinformation.

Mots-clés parler