IBM & BMW : un partenariat pour travailler sur la voiture du futur

IBM affiche de grandes ambitions pour Watson et l’entreprise compte notamment aider son programme à se faire un nom dans le domaine de l’industrie automobile. Pour se faire, elle a décidé de collaborer avec le constructeur automobile allemand BMW. L’objectif de ce rapprochement est de pouvoir donner au conducteur une opportunité de se munir d’informations pour améliorer sa condition en volant.

Des personnes compétentes s’installent déjà au siège de la société allemande pour la réalisation du projet, notamment des grands ingénieurs et experts. Les expériences seront d’abord faites sur quatre véhicules de modèles hybrides BMW i8.

IBM BMW

IBM et BMW vont travailler main dans la main.

Des chercheurs de BMW seront envoyés dans la branche IoT (Internet of Things) d’IBM à Munich pour améliorer les fonctions d’assistants intelligents dans les voitures.

Un nouveau copilote pour les conducteurs

Le système cognitif Watson permettra aux futures voitures de BMW de s’adapter aux préférences et besoins de l’automobiliste. “Grâce à cet accord, nos sociétés travailleront ensemble afin que les conducteurs puissent bénéficier des capacités de conversation et d’apprentissage machine de Watson”, déclare Harriet Green, chargée de l’activité de Watson.

L’emplacement des capteurs Watson permettra de collecter les informations sur la voiture, son conducteur et son environnement. Le but est donc d’améliorer les conditions du véhicule et ses occupants. Des voitures intelligentes qui offriront une personnalisation de l’expérience de conduite et un meilleur confort avec une sécurité garantie.

D’autant que le conducteur pourra communiquer directement avec son véhicule, en langage naturel. Il pourra ainsi accéder à des informations tout en gardant les mains sur le volant. L’entreprise dirigée par IBM, Weather Company, apportera des moyens de prévisions en temps réel du climat et de l’état routier où la voiture circule.

IBM va investir trois milliards dans l’IoT

IBM prévoit d’investir une somme de trois milliards de dollars dans le domaine de l’IoT, une somme consacrée exclusivement à la recherche et au développement. La création d’Olli, le minibus autonome de Local Motors, a été pour la société IBM un vrai succès.

Une invention qui a déjà permis l’application du Programme d’Intelligence artificielle. Pour autant, la société automobile n’envisage pas de lancer de voiture autonome pour le moment, dirigée par Watson ou non.

Si cette collaboration atteint les objectifs fixés par les partenaires, alors cela aura un impact positif sur le marché et sur la sécurité au volant.

Mots-clés bmwibm watson