Parviendrez-vous à cracker le code binaire “extra-terrestre” imaginé par cet astrophysicien ?

René Heller travaille depuis plusieurs années pour le Max Planck Institute for Solar System Research et il se passionne pour tout ce qui est en lien avec les énigmes et les codes. Il a mis au point un code binaire censé provenir d’une lointaine civilisation extra-terrestre pour mettre notre intelligence à l’épreuve. Parviendrez-vous à le cracker ?

René Holler habite depuis plusieurs années à Göttingen, une ville située au plein coeur de l’Allemagne, dans le Land de Basse-Saxe. Elle se situe à mi-chemin entre Bonn et Berlin et elle compte environ 130 000 habitants.

Enigme alien

Envie de mettre vos neurones à rude épreuve ? J’ai ce qu’il vous faut.

Oui, 130 000 habitants et environ 26 000 étudiants dans le lot.

Arriverez-vous à déchiffrer ce message avant le 3 juin 2016 ?

Mais revenons-en plutôt à cette énigme, ou plutôt à ce code. A la base, tout est parti d’une simple question hypothétique publiée en ligne en mars dernier, à cette adresse.

Une question se présentant finalement davantage comme un problème amusant adressé à la communauté scientifique, et notamment aux astrophysiciens :

Supposons qu’un télescope présent sur Terre reçoit une série d’impulsions à partir d’une source non identifiée située au-delà du système solaire. La source est une étoile située à environ 50 années-lumière de la Terre. Les impulsions délivrées le sont sous la forme de plusieurs signaux courts et longs reçus dans une bande très étroite autour d’une fréquence électromagnétique de 452,12919 MHz.

Un algorithme informatique identifie la nature artificielle des impulsions. Il apparaît que les impulsions portent un message. Les impulsions ressemblent à des chiffres binaires. Supposons également que vous soyez en charge, pour une raison quelconque, de décoder ce message.

Si vous déchiffrez avec succès le message, alors vous devrez être en mesure de répondre aux questions suivantes :

  1. Quelle est la taille moyenne de nos homologues interstellaires ?
  2. Quelle est leur durée de vie moyenne ?
  3. Quelle est l’ampleur des dispositifs utilisés pour diffuser le message ?
  4. Depuis quand diffusent-ils des communications interstellaires ?
  5. Où vivent-ils ?
  6. Quel est l’âge de leur système stellaire ?

Pas simple, n’est ce pas ? Non mais le bon côté de la chose c’est que les règles mises en place sont assez souples et il est ainsi possible de travailler à plusieurs sur le problème, et même de le rendre public. En outre, sachez que trois solutions différentes peuvent être trouvées.

Si vous voulez participer, c’est tout à fait possible et il suffira d’envoyer vos réponses sur la boite mail de notre chercheur, à l’adresse hellerATmps.mpg.de. Ah, et la liste des vainqueurs sera publiée le 3 juin prochain alors vous avez intérêt à vous dépêcher.

Sinon, le message complet est disponible ici. Bonne chance !

Mots-clés énigmesinsolite