Pas d’armistice dans BF1, ce joueur bombarde ses adversaires pendant leur commémoration

L’initiative était plaisante, l’exécution – notamment gênée par la difficulté de coordonner plusieurs dizaines de joueurs uniquement par chat – n’a pas été à la hauteur des attentes. Dimanche 11 novembre, à l’occasion du centenaire de l’armistice ayant sonné la fin des combats en 1918, de nombreux joueurs de Battlefield 1 ont tenté de commémorer l’événement en instaurant un cessez-le-feu durant une partie en ligne… sans grand succès.

Le titre de DICE, qui permet aux joueurs de s’affronter dans des environnements propres à la Première Guerre mondiale, avec des armes, véhicules, accessoires et équipements d’époque, se prêtait pourtant bien à cette idée. Malheureusement, cet arrêt programmé des hostilités n’aura duré que quelques instants, la faute à un pilote de biplan qui, lui, n’a pas hésité à bombarder la quinzaine de joueurs attroupée pacifiquement en un point donné de la map.

Des joueurs paisiblement attroupés sur une map de BF1 pour commémorer le centenaire de l’armistice de 1918, ont été bombardés par un pilote sans scrupules. Le respect ? Il est mort dans le fracas d’un obus.

C’est Jan David Hassel, Tech Designer pour DICE, qui a relayé sur Twitter un post (publié sur le forum américain Reddit) revenant sur cette surprenante initiative, vidéo à l’appui. Capturé par l’organisateur de ce cessez-le-feu virtuel, le clip de 43 secondes dévoile l’événement. Un événement fort peu commun sur un jeu de tir à vocation multijoueurs, à fortiori dans un titre comme Battlefield 1, connu pour être on ne peut plus nerveux.

Le cessez-le-feu raté de Battlefield 1 : une analogie navrante avec la triste réalité historique

On y voit, sur une plage des Dardanelles, un groupe disparate de joueurs ayant pour la plupart arrêté de tirer. Certains s’amusent à gesticuler sur place (un moyen bien connu de manifester sa joie dans les FPS multi), d’autres sont allongés au sol. L’organisateur du cessez-le-feu, un couteau à la main, évolue dans la zone pendant quelques instants avant de voir un avion voler en rase-motte pour faire feu sur cette paisible assemblée de joueurs.

Épargné par les tirs, l’intéressé ouvre alors sa fenêtre de chat pour poster un message sans équivoque à destination de ses compères : “abattez-moi ce tas de ferraille“. Ni une, ni deux, le calme de la commémoration passe à l’as. Quelques instants plus tard, l’organisateur de l’événement est lui-même poignardé dans le dos par un joueur de l’équipe adverse, qui est par la suite venu s’excuser de son geste – toujours sur Reddit.

Sans verser dans la comparaison gratuite, et fatalement un peu maladroite, difficile de ne pas voir en ce cessez-le-feu raté une analogie désolante avec la réalité historique. L’armistice du 11 novembre 1918, aura – elle aussi – été finalement de courte durée, débouchant deux décennies plus tard sur un nouveau conflit mondial opposant peu ou prou les mêmes belligérants. Pour un bilan humain plus lourd encore.

https://twitter.com/JanDavidHassel/status/1061598282177224704