Passenger Shaming : les pires passagers ont leur compte Instagram

Passenger Shaming n’est pas un compte Instagram comme les autres. Sa créatrice ne l’a effectivement pas ouvert pour partager de belles photos de ses voyages, mais pour afficher tous les passagers indélicats croisés à bord des avions où elle travaille. Et devinez quoi ? Il marche du tonnerre. Et encore, ce n’est rien de le dire.

Le compte est en effet suivi par 445 000 personnes à l’heure actuelle et il figure même dans le Top 100 des comptes Instagram à suivre selon le Rolling Stone Magazine.

Passenger Shaming

Passenger Shaming, un compte Instagram pas comme les autres.

Le plus fou, c’est que tout est parti d’un simple délire à la base.

Passenger Shaming : tout est parti d’un simple délire à la base

Kathleen, une hôtesse de l’air travaillant pour une compagnie aérienne américaine en avait assez d’être sans cesse confrontée à des passagers indélicats alors elle a commencé à prendre des photos des pires voyageurs rencontrés sur ses vols.

Elle aurait pu garder ces clichés pour elle, mais elle s’est mise en tête de les partager sur les réseaux sociaux. Très vite, plusieurs de ses collègues se sont manifestés et ont commencé à lui envoyer leurs propres photos.

Kathleen a alors créé une page Facebook spécialement consacrée à la chose. Les likes ont très vite commencé à pleuvoir et elle a donc ouvert dans la foulée d’autres comptes sur Instagram et sur Twitter afin de toucher le plus de monde possible.

Les internautes ont commencé à se passer le mot, gonflant par la même occasion les différents compteurs de Passenger Shaming. Très vite, les médias ont eu vent de la chose et ils ont publié plusieurs articles dans la foulée afin de le faire découvrir à leur communauté.

C’est grâce au bouche-à-oreille que le compte Instagram de Kathleen a fini dans la sélection de Rolling Stone Magazine, mais ce dernier n’a pas été le seul à en parler. Passenger Shaming a effectivement été cité dans plusieurs émissions, et notamment dans celle de l’incontournable Ellen DeGeneres. Une certaine forme de consécration, en somme.

Comme quoi, les gens dégueulasses peuvent aussi avoir une utilité, hein.

Mots-clés insoliteinstagram