Patreon part en guerre contre le porno

Patreon vient de mettre à jour ses règles communautaires. Le service interdit désormais toutes les campagnes portant sur les contenus pornographiques. Si vous comptiez crowdfunder votre prochaine sextape, il faudra donc vous tourner vers un autre service.

Lancé en mai 2013, Patreon est une création de Jack Conte et de Sam Yam. Le service avait principalement pour but d’aider les artistes à obtenir des financements de la part de mécènes, mais il a fini par étendre sa cible à tous les internautes désireux d’obtenir un financement pour leurs projets.

Patreon

À l’heure actuelle, la plateforme est ainsi utilisée par des musiciens, des illustrateurs, des podcasteurs, des dessinateurs ou même des réalisateurs.

Patreon ferme la porte aux contenus pour adultes

Patreon est assez simple à prendre en main. Il suffit ainsi de remplir un formulaire pour créer un compte et disposer de sa page sur la plateforme. Ensuite, les internautes auront la possibilité de faire un don à chaque nouvelle action de la part du compte.

Le titulaire du compte touchera alors l’intégralité du don dès qu’il sortira une nouvelle vidéo ou qu’il publiera un nouveau dessin. De leur côté, les internautes peuvent évidemment définir un plafond maximum afin d’éviter les mauvaises surprises à la fin du mois.

Les années passant, le service a acquis une certaine notoriété et les artistes ne sont désormais plus les seuls à l’utiliser.

Patreon a donc pris la décision de revoir ses directives communautaires afin de mieux encadrer les activités des internautes. Sans surprise, l’entreprise californienne a décidé de durcir le ton pour toutes les campagnes liées d’une manière ou d’une autre à la pornographie.

Les mesures sont applicables dès à présent

Les nouvelles conditions d’utilisation ne laissent d’ailleurs planer aucun doute en la matière : “Vous ne pouvez pas utiliser Patreon pour collecter des fonds afin de produire du contenu pornographique tel qu’un site web, le financement de la production de films ou la fourniture d’une session en webcam privée”. Le service interdit également à ses utilisateurs de vendre des contenus pornographiques ou même de proposer des services ou faveurs sexuelles en récompense des dons de leurs clients.

En outre, Patreon appliquera désormais une politique de tolérance zéro pour tout ce qui a trait à la glorification de la violence sexuelle et cela inclut bien entendu les photos, les vidéos ou encore les contenus illustrés. Même chose pour tout ce qui a trait à l’inceste, la nécrophilie et toutes les pratiques sexuelles illégales.

Les créateurs de contenus pour adultes devront également montrer patte blanche et signaler leurs contenus. Ces derniers disparaîtront ensuite de la recherche du site pour ne pas choquer ses visiteurs.

Au final, ces changements risquent d’avoir un impact considérable sur les utilisateurs du service puisque beaucoup d’entre eux proposaient des sessions de webcam privée ou même des accès à des comptes Snapchat privés pour inciter leurs utilisateurs à leur faire des dons.

Mots-clés insolitepatreonweb