Payer 500$ pour assister à l’autopsie d’un homme mort de la Covid-19?

D’après la chaîne King 5 en Oregon, un professeur en anatomie retraité est actuellement sous un déluge de critiques pour avoir effectué une autopsie de façon assez insolite. L’homme a en effet procédé à l’opération devant un public, mais en plus, les spectateurs devaient payer jusqu’à 500$ pour assister à l’événement.

Il s’agit ici d’un problème d’éthique assez inhabituel. Dans le monde de la médecine, assister à une telle procédure réalisée par un professionnel est une forme d’éducation. Mais le problème, c’est que la famille du défunt insiste que celui-ci n’a jamais accepté d’être disséqué devant environ 70 personnes qui ont payé pour y assister.

Crédits 123RF.com

Notons que le défunt s’appelait David Saunders, et il était âgé de 98 ans au moment de sa mort.

Les organisateurs se défendent

Selon les informations, l’autopsie faisait partie d’une série d’événements qui s’appelait « The Oddities and Curiosities Expo ». Certaines personnes pensent que même le nom de l’événement montre qu’il ne s’agit pas uniquement d’éduquer. Mais ce qui a surtout dérangé, c’est le fait que l’homme qui a été autopsié était en fait mort de la Covid-19. On ne sait pas s’il était encore contagieux après sa mort.

De son côté, l’organisateur, qui s’appelle Jeremy Ciliberto, défend la tenue de l’événement. Selon ses dires, le but était de « créer une expérience éducationnelle pour les individus qui veulent en apprendre davantage sur l’anatomie humaine ».

Ce qu’en disent certains membres du public

Sur la vidéo filmée par King 5, on peut voir que les spectateurs portaient des gants chirurgicaux et touchaient parfois le cadavre.

Interviewé par King 5, l’un des membres du public a indiqué que l’expérience était très éducationnelle. Il a ajouté que la séance était très respectueuse de la personne qui avait donné son corps.

Par rapport à la question de la donation, Ciliberto a insisté que le défunt savait que son corps allait être utilisé pour la recherche médicale.

En tout cas, il semble que même la société qui a fourni le corps a été assez surprise par la situation. Selon Obteen Nassiri, représentant de l’entreprise qui s’appelle Med Ed Labs, ils pensaient que le corps du donneur serait utilisé pour entrainer des personnes comme des étudiants en science ou des médecins légistes. Nassiri a ajouté qu’ils prenaient leur responsabilité et qu’ils vont payer toutes les dépenses pour rendre le corps à la famille. L’on sait que la dépouille va être incinérée.

Mots-clés insolite