Aux Pays-Bas, tourner un film porno dans une église n’est pas une infraction pénale

Les Pays-Bas ont été le théâtre d’un étonnant bras de fer judiciaire. L’Église a en effet porté plainte un peu plus tôt dans l’année contre un réalisateur de films pornos pour avoir tourné une séquence très épicée dans l’église de Saint-Joseph, dans la ville de Tilbourg. Tout ne s’est cependant pas passé comme prévu.

La scène s’est donc déroulée à Tilbourg, une commune forte de deux cent mille habitants située dans la province du Brabant-Septentrional.

Saint Joseph

Plus tôt dans l’année, un réalisateur indépendant a eu l’idée de tourner un film pour adultes centré sur un couple d’exhibitionnistes.

Ils ont tourné un film porno dans une église

Il a donc loué les services de deux acteurs et l’équipe a déambulé à travers la ville à la recherche d’endroits publics suffisamment calmes pour pouvoir tourner des séquences sans attirer l’attention des passants.

Après avoir tourné des scènes dans l’ascenseur d’un centre commercial et dans un parking public, la fine équipe a eu l’idée de réaliser quelques plans dans l’église Saint-Joseph. Très imaginatif, il a mis à contribution les différents éléments du décor avec de donner une dimension plus poétique à sa création.

Les acteurs ont donc utilisé les bancs présents dans l’église, mais aussi son confessionnal.

Une fois la vidéo montée, le réalisateur l’a mise en ligne sur un site pour adultes tenu par une star locale du nom de Kim Holland.

Née à la fin des années 60, cette dernière a commencé par tourner comme actrice dans plusieurs productions locales avant d’ouvrir son club privé. Accessoirement, elle a aussi écrit un livre consacré aux femmes évoluant dans le milieu du porno et elle a signé plusieurs tribunes dans différents magasines lifestyle.

L’Église a porté plainte

Par la suite, la femme d’affaires a également eu l’idée de lancer un site afin de diffuser les productions des réalisateurs indépendants.

Bien sûr, ce film n’est pas passé totalement inaperçu et il a même déclenché une véritable polémique quelques semaines après sa diffusion. Kim Holland a été prompte à réagir et elle a immédiatement fait retirer le court-métrage de son site en présentant ses excuses.

Par la suite, l’Église a pris la décision de déposer une plainte formelle devant un tribunal afin d’obtenir réparation.

Les procureurs locaux ont pris plusieurs semaines pour analyser la plainte et ils ont fini par rejeter la plainte. D’après un porte-parole, les magistrats n’ont eu aucune difficulté à déterminer le caractère offensant et irrespectueux de la vidéo, mais le film ne constitue pas une infraction criminelle pour autant puisqu’il n’existe à l’heure actuelle aucune loi contre le blasphème aux Pays-Bas.

Jan van Noorwegen, le prêtre affecté à l’église de Saint-Joseph, a bien évidemment exprimé sa surprise et son étonnement. L’affaire a en effet beaucoup affecté les paroissiens et l’homme d’église a même dû prononcer une messe afin de demander le pardon divin pour la profanation des lieux.

Crédits Image

Mots-clés insolite