Pedro Rodrigues Filho ou l’histoire du serial killer qui tuait d’autres serial killers

Plus connu sous le nom de « Pedrinho Matador », Pedro Rodrigues Filho est un tueur en série qui n’est pas comme les autres. Il a été condamné pour au moins 70 meurtres, dont 10 ont été commis quand il était mineur. Il s’est distingué des autres assassins par le choix de ses cibles.

Ce véritable Dexter, décrit comme étant le « psychopathe parfait », s’en est pris uniquement à des individus ayant fait du tort aux autres et à lui-même.

Meurtre Snapchat

Crédits Pixabay

Au Brésil, Rodrigues est réputé pour ses meurtres. Toutefois, il a publiquement déclaré qu’il va encore tuer d’autres criminels. Au début, il a été condamné à 128 ans de prison. Puis, les crimes qu’il y a commis ont alourdi sa peine jusqu’à approximativement 400 ans. Pourtant, il a été libéré en 2007, car la loi brésilienne fixe à 30 ans la peine de prison maximale.

Ce Dexter de la vie réelle est né dans le Minas Gerais, en 1954, au Brésil, avec un crâne blessé. Sa mère a en effet été fréquemment battue par son père quand elle le portait dans son ventre.

Trois vengeances pour commencer

La première victime était le vice maire de sa ville, alors que Rodrigues n’avait que 14 ans. Cet homme avait accusé son père d’avoir volé de la nourriture dans une école où il travaillait comme gardien. Il l’a alors licencié. Le garçon a abattu le bourgmestre devant l’hôtel de ville avec un fusil de chasse avant de s’enfuir dans la région de Mogidas Cruzes, à São Paulo

Ensuite, Rodrigues est tombé amoureux de Maria Aparecida Olympia. Ils vivaient ensemble jusqu’à ce que sa bien-aimée soit tuée par le membre d’un gang. La mort de sa compagne l’a conduit à commettre d’autres crimes. Il a traqué plusieurs personnes liées à ce meurtre, les a torturées et tuées dans le but de trouver l’assassin d’Olympia.

Un jour, le jeune homme a rendu visite à son père en prison, qui était en train de purger sa peine pour avoir tué sa femme, la mère de Pedrinho Matador, en la mutilant à la machette.

Par vengeance, Rodrigues l’a poignardé à 22 reprises. Ensuite, il a arraché et mangé le cœur de son paternel.

Le plaisir de tuer des criminels

Arrêté le 24 mai 1973, Rodrigues a été placé dans une voiture de police avec deux autres criminels. En ouvrant la portière, la police a découvert qu’il avait tué le violeur.

Ensuite, la prison a ouvert un tout nouveau chapitre dans sa vie. Durant son incarcération, le tueur a éliminé au moins 47 détenus. Il y a commis la plupart de ses meurtres.

« Ces criminels méritaient d’être punis. J’avais eu beaucoup de plaisir à les tuer en utilisant du poignard ou des lames. Ce sont mes méthodes préférées », a-t-il déclaré.

Mots-clés histoire