Web

Peegly, pour partager vos émotions…

Hmm… Parfois, le Web 2.0 s’impose comme une énorme fumisterie. Sans rire, et c’est un blogueur qui vous le dit. Car si quelques services parviennent à faire la différence et apportent une réelle plus value à notre vie numérique, la plupart d’entre eux ne servent à rien. Oui, même que dans le lot, on trouve de nombreux services inutiles, incompréhensibles, idiots ou juste pathétiques. Et vous allez rire, parce que Peegly, c’est un peu tout ça.

Franchement, Vie de Merde (VDM) est un site qui m’a beaucoup fait rire. Lire des anecdotes désespérées de gens blasés, c’est toujours intéressant. Et puis ça rapproche surtout, vu qu’on se sent nettement moins seul et que notre vie nous paraît du coup beaucoup plus… euh… beaucoup moins… Bref, un peu meilleure et pas si compliquée qu’on le croit.

Peegly joue un peu sur ce tableau en proposant aux internautes une plateforme rigolote sur laquelle ils peuvent venir s’épancher et confier à l’ensemble des utilisateurs leurs petites joies, leurs petits malheurs, leur souhaits ou même leurs rêves. En gros, il est question de partager son humanité et, pourquoi pas, de trouver des oreilles attentives qui viendront peut-être nous conseiller ou, en tout cas, nous lire.

Chaque anecdote peut être classée dans une catégorie spécifique : l’amour, la haine, les souhaits, les pêchés, la fierté, les peurs et les rêves. D’un côté, on tombe donc sur des histoires d’adolescent qui s’aiment pour “la vie éternelle de toujours qu’on aura de beaux enfants et une belle maison” et, de l’autre, des histoires dramatiques de coucherie, de bébés volés et de trucs tout droit sortis de la Main Tendue (une rubrique de Femme Actuelle, pour ceux qui ne connaissent pas).

Mais attention, parce que le pire reste à venir. Et oui, car Peegly propose aussi un système de vote pour chacune de ces anecdotes. Comme un Wikio, un Scoopeo, un Fuzz ou un Blogasty, vous pouvez donc voter pour l’histoire de votre choix et décider si elle mérite d’atteindre la page d’accueil du service. Et là, vraiment, c’est le genre de choses qui me met très vite en colère.

Encore une fois, on prend toutes les technologies tendance, on les mélange, on les secoue et on en fait un service bidon qui ne repose sur rien de concret. Un service qui ne se positionne même pas clairement sur le contenu diffusé. Un service qui n’apporte rien de plus à ce qui existe déjà. Juste une saloperie de plus, qui viendra polluer un web déjà bien plein.

Le plus regrettable, c’est que si Peegly s’était imposé comme un vrai site d’entraide, et d’écoute encadré par des spécialistes émérites et des conseillers fiables, il aurait vraiment pu apporter quelque chose. Mais encore une fois, on s’est contenté de faire mumuse avec les librairies à la mode et de produire un service dont on ne se souviendra même plus demain.