Peeple, l’application que tout le monde déteste

Peeple déchaine les passions depuis quelques jours et cela n’a rien de surprenant compte tenu de ce que propose cette application. Elle n’a effectivement qu’un seul objectif : vous permettre de noter… les gens. Le meilleur reste à venir car vous n’aurez même pas besoin de leur demander leur autorisation.

L’application n’est pas encore disponible sur le marché et il est donc inutile de vous jeter sur l’AppStore ou sur le Play Store pour tenter de mettre la main dessus.

Peeple

Peeple va vous permettre de noter arbitrairement les gens. Après tout, on le fait bien pour des locations de vacances, hein…

Elle est effectivement testée par un petit groupe d’utilisateurs et il faudra ainsi attendre le mois de novembre pour la voir arriver sur les principales plateformes du marché.

Peeple sortira en novembre sur iOS et sur Android

Peeple est assez simple à utiliser et c’est précisément ce qui le rend aussi redoutable.

Si vous voulez noter quelqu’un, il suffira de saisir son numéro de téléphone et sa fiche sera automatiquement créée dans la foulée. A partir de là, vous devrez lui attribuer une catégorie (relation personnelle, relation professionnelle, relation romantique) et répondre aux questions posées par l’application.

Elle vous demandera ensuite d’attribuer une note sur cinq à la personne.

Fait intéressant, toutes les notes supérieures à trois seront automatiquement rendues publiques, de même pour les commentaires qui les accompagnent.

Et pour les notes négatives alors ? Là, c’est simple, elles seront toutes envoyées par message privée à la personne ciblée. Elle aura alors 48 heures pour persuader son contact de la retirer ou de la modifier. Ensuite, elle sera publiée sur le profil avec le commentaire associé.

Mais le pire reste à venir car les gens ne pourront pas supprimer les remarques négatives de leur profil. Ils devront donc apprendre à vivre avec.

Julia Coudray, une des co-fondatrice de l’application, a profité d’une entrevue menée par le Washington Post pour justifier son concept.

De son point de vue, Peeple ne pose aucun problème et ses déclarations se passent de commentaire : « Les gens font pas mal de recherches lorsqu’ils achètent une voiture ou prenne ce genre de décisions, pourquoi ne pas faire le même genre de recherche pour d’autres aspects de votre vie ? »

Peut-être parce que les gens ne sont pas des objets ? Ni même des locations de vacances ?

Via