PeerTube a l’air de bien marcher

PeerTube, le projet de solution de vidéo en streaming peer to peer peut compter sur le soutien de Framasoft. Il est disponible en version bêta publique ou 1.0.0-beta.3. Quant à la version définitive, sa sortie est prévue dans quelques mois. D’ici là, des groupes d’utilisateurs et de followers vont se créer. Bien entendu, chacun d’eux adoptera leurs règles de fonctionnement.

Framatube et la Quadrature du Net font partie des instances les plus populaires du service. D’autres seront bientôt accessibles grâce au protocole ActivityPub qui est utilisé par Mastodon. Il faut savoir que la plupart des instances sont libres et ne requièrent pas d’inscription. Il est même possible de visionner les premières vidéos.

PeerTube est donc une sorte de YouTube décentralisée. Le service se présente comme une alternative aux principales plateformes vidéo.

Un fonctionnement pair-à-pair

PeerTube adopte un fonctionnement pair-à-pair via le client open source WebTorrent. En d’autres termes, un utilisateur peut émettre une vidéo vers les autres internautes. Ces derniers peuvent visionner les images en même temps. Du coup, si la vidéo rencontre le succès, elle est systématiquement relayée par maillage.

Afin de faciliter son utilisation, PeerTube arbore une interface claire assortie d’une grille de vidéos. L’internaute pourra visionner la vidéo de son choix et cette dernière démarrera en fonction des conditions imposées par le réseau. De ce fait, le chargement peut être lent ou rapide.

Une version finale très attendue

Les internautes se souviennent encore de la vidéo imposée par le site impots.gouv.fr, vidéo hébergée sur YouTube. Cette affaire a suscité l’agacement du public, car les données des contribuables étaient collectées à leur insu. Ainsi, le lancement de la version finale de PeerTube est très attendu. Chocobozz, le développeur principal du projet annonce déjà la sortie de cette mouture avant la fin de l’année.

La version finale sera donc plus performante, plus fiable et plus stable grâce à la maturation du code. Les fonctionnalités seront probablement étendues : insertion de sous-titres, protection des données, internationalisation du logiciel, création de plug-ins. Dans tous les cas, le projet est amené à évoluer, d’autant que le contrat qui lie Chocobozz et Framasoft a été renouvelé jusqu’au mois de décembre 2018.

La finalisation de PeerTube est donc très attendue !

Mots-clés peertubeweb