Pekka Lundmark : nouveau PDG de Nokia

Le 2 mars 2020, Rajeev Suri a démissionné de son poste de PDG de Nokia après avoir travaillé pour la firme pendant un quart de siècle. Il sera définitivement remplacé par Pekka Lundmark, président et chef de la direction de la société énergétique Fortum dès que la période de transition sera expirée en fin août 2020.

La décision de Suri de quitter le géant finlandais du réseautage ne date pas d’hier. Par le passé, l’actuel PDG a déjà communiqué au Conseil d’administration son souhait de se reconvertir sous réserve d’une bonne stratégie de relève.

nokia-9-pureview. Crédits pixabay.com

Crédits Pixabay

Les six prochains mois que Suri va passer au sein de Nokia seront dorénavant consacrés à la passation. Dès septembre 2020, il agira au titre de conseiller au Conseil d’administration de Nokia jusqu’au 1er janvier 2021.

La nomination de Lundmark au poste de PDG de Nokia est le résultat d’une étude minutieuse menée par Suri et le Conseil d’administration de l’entreprise.

Retour sur les accomplissements de Rajeev Suri au sein de Nokia

Suri a été élu PDG de Nokia en 2014. Il a été à la tête de Nokia Solutions and Networks de 2009 à 2014. Avant 2009, il a occupé plusieurs postes à responsabilité à l’échelle internationale. En plus d’avoir supervisé plusieurs actions de Nokia Siemens Network en Asie-Pacifique, à un moment de sa vie, il était chargé des ventes et de la veille concurrentielle mondiale de l’entreprise.

L’acquisition du franco-américain, spécialiste des télécoms et des réseaux Alcatel-Lucent, en décembre 2015 demeure l’un des points stratégiques les plus marquants du temps de direction de Suri. Le but de cette action était de créer un géant mondial des équipements en télécoms.

Ce que l’on sait sur Pekka Lundmark

Titulaire d’un Master of Science de l’Université de technologie d’Helsinki, le futur patron de Nokia a occupé divers postes de direction notamment chez Fortum Corporation, Konecranes Plc, Hackman et Startupfactory. Il a également des antécédents professionnels avec Nokia Networks. Lundmark y a travaillé en tant que vice-président de la stratégie et du développement commercial dans les années 90.

Le développement et le déploiement des réseaux de téléphone mobile 5G dans le monde entier sont désormais l’un des grands défis auquel Lundmark doit faire face. C’est une course qu’il doit mener contre les principaux concurrents de Nokia dont le géant suédois Ericsson et l’entreprise chinoise Huawei.