Pendant ce temps là, la NASA continue de bosser sur Persévérance

La NASA a une fenêtre de trois semaines, à compter du 17 juillet prochain, pour lancer son rover Persévérance si elle ne veut pas manquer l’alignement parfait entre la Terre et Mars au cours de cette période.

Et l’agence spatiale compte bien faire décoller son robot de la taille d’une voiture depuis la station de Cape Canaveral Air Force en Floride dans les temps, et ce en dépit de la pandémie de COVID-19 en cours.

Crédits Pixabay

Persévérance presque prêt pour son lancement

Les ingénieurs de la NASA continuent de travailler activement sur le rover Persévérance qui est au cœur de la mission Mars 2020 de la NASA, une mission qui vise à rechercher la vie sur la planète rouge. Ainsi, le 26 mars dernier, les techniciens ont fini de monter le système de parachute du rover qui permettra de ralentir ses 1025 kilogrammes, de Mach 1,7 à seulement 320 km/h, lorsqu’il entrera dans l’atmosphère de Mars le 18 février 2021. Précisons que Mach 1,7 équivaut à 1,7 fois la vitesse du son. Au niveau de la mer ici sur Terre, cela vaut environ 1235 km/h.

Une vitesse importante donc, qu’il faudra ralentir à tout prix pour que Persévérance atterrisse en toute sécurité sur Mars.

Le 30 mars, quelques jours après avoir monté le parachute de Persévérance, les ingénieurs de la NASA ont également équipé le rover de ses six roues définitives. Des roues qui sont légèrement différentes, et plus efficaces (selon la NASA) que celles que chaussent le prédécesseur de Perserverance, le rover Curiosity.

Une mission cruciale pour préparer l’arrivée de l’homme sur Mars

La mission première de Persévérance sera de rechercher des traces de vie sur Mars. Le rover atterrira de ce fait dans le cratère Jezero, large de 45 km, que les scientifiques soupçonnent d’avoir abrité un lac et un delta de rivière il y a des milliards d’années. Le rover va notamment étudier la géologie de la région et collecter de précieux échantillons que la NASA tentera de renvoyer sur Terre en toute sécurité.

Persévérance transportera également au cours de sa mission un petit hélicoptère attaché à son ventre, que les ingénieurs tenteront de faire voler au-dessus de Mars. Le rover aura en outre avec lui un instrument capable de générer de l’oxygène à partir de l’atmosphère riche en dioxyde de carbone de Mars. Si tout se passe bien, cet instrument devrait accélérer l’établissement d’une base humaine sur la planète rouge.