Pendant ce temps, les Russes ont conçu un missile capable de créer un « tsunami radioactif »

En 2015, la Russie a déclaré être en train de mettre au point une arme révolutionnaire, baptisée Poséidon 2M39. Cette dernière serait une torpille nucléaire sous-marine capable d’engendrer un tsunami radioactif. C’est dire qu’il y a vraiment de quoi avoir peur.

Mais depuis cette annonce, les experts du monde entier n’ont pas pris l’existence de cette arme au sérieux. En effet, ces derniers ont pensé que ce n’était en fait que du bluff. Apparemment, de récents essais faits par la Russie ont finalement fait changer tout le monde d’avis.

Photo de Gerd Altmann. Crédits Pixabay

En étudiant les dégâts que Poséidon 2M39 peut causer, les autres pays commencent en effet à paniquer. Selon les informations, les répercussions d’un tsunami radioactif causé par cette arme se feront ressentir durant un bon bout de temps. Et comme si cela ne suffisait pas, la Russie travaillerait également sur le développement d’autres armes de pointe.

Poséidon 2M39 est bel et bien réel, contrairement à ce que l’on pensait

Comme indiqué, Poséidon 2M39 est un missile sous-marin. Apparemment, l’explosion qui va se produire après un impact sur le littoral va créer un tsunami hautement radioactif à des kilomètres à la ronde. Depuis 2015, vu l’improbabilité de son existence, la Russie et son Poséidon 2M39 fut la risée des experts.

Les récents tests ont toutefois prouvé que la Russie détenait bel et bien un tel missile entre ses mains. Inquiet, Christopher Ashley Ford, l’ex-Secrétaire d’État adjoint à la sécurité internationale et à la non-prolifération des armes nucléaires des États-Unis, a même déclaré que la torpille Poséidon 2M39 constitue une grande menace pour les Américains.

En plus de sa capacité de destruction, Poséidon 2M39 a vraiment toutes les caractéristiques pour viser d’innombrables villes côtières. Aujourd’hui, le monde prend conscience du fait que Poséidon 2M39 présente un réel danger.

Les dégâts que cette arme peut causer ont de quoi faire froid dans le dos

Un tsunami causé par l’explosion d’un missile Poséidon 2M39 laissera sûrement de grandes cicatrices écologiques, rendant la zone affectée inhabitable durant plusieurs années. Le chef des services de renseignement norvégiens, Nils Andreas Stensønes, a d’ailleurs sonné l’alarme par rapport à la menace accrue de contamination nucléaire que représente cette arme russe.

Pour ne rien arranger, alors que les tests de Poséidon 2M39 progressent à pas-de-géant, la Russie serait également en train de mettre au point d’autres armes aussi destructrices. Parmi ces dernières, on entend beaucoup parler de missiles hypersoniques.