Pénurie de poulets pour des centaines de restaurants KFC au Royaume-Uni

De nombreux restaurants KFC sont fermés au Royaume-Uni depuis le mercredi dernier à cause d’une pénurie de poulets. Des problèmes de livraisons sont survenus, ce qui a provoqué de la déception pour de nombreux consommateurs. La chaîne a indiqué que plus de 450 restaurants britanniques ont été fermés suite à la crise d’approvisionnement.

Cet épuisement du stock de poulets pourrait perdurer toute la semaine pour de nombreux établissements de la restauration rapide. Ces problèmes seraient dus à leur nouveau partenaire de livraison, DHL, qui rencontrerait des soucis sur le plan opérationnel.

KFC robot

KFC est en train de tester un nouveau robot.

Pour le moment, les inconditionnels de la chaîne doivent donc prendre leur mal en patience. En parallèle, un site internet a été spécialement conçu pour lister les établissements encore ouverts.

Déception chez les consommateurs

Ce sevrage obligatoire a énormément déplu aux adeptes de la chaîne de restauration rapide. Certaines personnes comme Ron Sanderson vont même à dire que c’est un « désastre ».

D’autres affirment que leurs enfants ont fini par pleurer dans les toilettes tellement leur déception était grande. Bien qu’il y ait d’autres chaînes du même type, les connaisseurs disent que KFC est tout simplement différent.

Le député Neil Coyle a d’ailleurs affirmé que plusieurs consommateurs l’ont appelé tout simplement pour lui faire part de leur déception. Pour couronner le tout, la police londonienne a même dû publier un tweet pour faire comprendre aux gens que la fermeture temporaire des leurs restos préférés n’est pas un problème qu’elle doit régler.

Des salaires maintenus

Le syndicat GMB a dit avoir déjà prévenu le KFC des conséquences probables de ce changement de livreur. Ce changement soudain a entraîné la perte de 255 emplois et la clôture d’un dépôt à Bidvest.

Toutefois, le géant de la restauration rapide a rassuré ses employés que leurs salaires resteront maintenus. Quant aux emplois en CDD, ils seront payés à la moyenne journalière des heures auxquels ils ont travaillé durant les douze semaines.

C’est un coup dur pour KFC qui doit maintenant trouver une solution efficace et durable au plus vite.