Non, Persévérance n’a pas photographié un arc-en-ciel sur Mars

On enchaîne les surprises depuis que Persévérance s’est posé sur Mars le 18 février 2021. Grâce au rover, on a pu voir des images de la surface martienne. Il y a quelques jours, on a également eu droit à un selfie de l’instrument spatial. Après cela, Persévérance a encore fait parler de lui pour un énième cliché qu’il a pris sur la planète Rouge.

Suite à la publication d’une photo capturée par le rover le 4 avril 2021, les internautes se sont emballés sur la toile. Ces derniers croyaient avoir aperçu un arc-en-ciel sur le cliché de Persévérance. De là, les questions se sont faites nombreuses sur le web. Les internautes voulaient tous savoir s’il était vraiment possible qu’un arc-en-ciel apparaisse sur Mars.

Crédits Pixabay

Quelques jours après la publication de cette photo, nous avons enfin la réponse à cette question (et elle nous vient de la NASA). D’après l’agence spatiale américaine, le rover n’a pas photographié un arc-en-ciel.

Non, ce n’est pas un arc-en-ciel

Pour mettre un terme à ce débat, la NASA s’est exprimée sur Twitter le 6 avril 2021. L’agence spatiale américaine a été claire dans sa publication. Elle a déclaré qu’il était tout simplement impossible que des arcs-en-ciel se forment sur Mars.

« Les arcs-en-ciel sont impossibles sur Mars. Ils sont créés par la lumière qui se reflète sur des gouttes d’eau. Mais il n’y a pas assez d’eau ici pour se condenser. Et il fait trop froid pour de l’eau liquide dans l’atmosphère. »

Un artéfact causé par la caméra de Persévérance

Mais alors, qu’est-ce qui est à l’origine de ce phénomène qui a leurré tous ces internautes. Eh bien, il s’agirait juste d’un artéfact provoqué par la caméra de Persévérance. Cette information a été confirmée par Thomas Appéré, docteur en Planétologie à l’Université de Grenoble.

Selon lui, c’est « juste un artéfact dans la caméra. On l’observe au même endroit sur plusieurs photos prises avec pourtant un éclairage différent et à plusieurs jours de décalage. » Pour en arriver à cette conclusion, il a comparé deux photos prises sur les sols 34 et 44 de la mission.

La caméra qui a permis à Persévérance de prendre cette photo est l’une des Hazcams. Elles aident le rover à détecter les obstacles.

Mots-clés mars