Personne ne sait d’où vient cette bulle située dans la Voie Lactée

CHVC040 déchaine les passions depuis quelques semaines et cela n’a rien de surprenant car ces quelques lettres font en réalité référence à un gigantesque nuage de gaz situé en plein coeur de la Voie Lactée. Un nuage formant comme une gigantesque bulle dotée d’une masse 16 000 fois supérieure à celle de notre étoile et donc du Soleil. Personne n’est encore parvenu à déterminer ses origines exactes pour le moment.

CHVC040 a été repéré pour la première fois en 2007 mais il n’avait pas fait l’objet d’études poussées à l’époque et il a donc fallu attendre cette année pour qu’une équipe constituée de plusieurs astronomes se penche sérieusement sur son cas.

Bulle Voie Lactée

Une étrange bulle s’est formée dans la Voie Lactée.

Pour l’observer dans le détail, ces spécialistes se sont appuyés sur le radiotélescope d’Arecibo.

Une bulle perdue au beau milieu de la Voie Lactée

Si ce nom n’évoque rien de particulier en vous, alors sachez qu’il fait allusion à un radiotélescope imaginé par le professeur William E. Gordon, un radiotélescope situé à Arecibo, sur la côte nord de l’île de Porto Rico. Il est exploité à l’heure actuelle par l’université Cornell et il est doté d’une gigantesque antenne de 305 mètres de diamètre.

La plus grande antenne convergente incurvée du monde.

Grâce à elle, le radiotélescope est capable de collecter de nombreuses ondes électromagnétiques différentes et il nous a par conséquent permis de faire de nombreuses découvertes au fil de ces dernières années. Il nous a notamment permis de dresser le portrait de l’astéroïde (4769) Castali à la fin des années 80.

Mais revenons-en plutôt à cette mystérieuse bulle située en plein coeur de la Voie Lactée.

CHVC040 surprend tout d’abord par ses dimensions. Il est en effet large de 3 000 années-lumière et sa masse totale est 16 000 fois supérieure à celle de notre belle étoile. Pour le moment, personne n’est parvenu à expliquer son origine. L’hypothèse la plus probable, c’est que ce vide se soit formé suite à plusieurs explosions simultanées de supernovas, des explosions dont la puissance aurait donné vie à cette gigantesque bulle.

Une bulle formée par l’explosion de supernovas ?

Il y a cependant un détail qui ne colle pas. Cette bulle a été découverte dans une région assez vide de la galaxie, une zone où les supernovas se font extrêmement rares.

Mais ce n’est pas le plus surprenant car cette bulle aurait logiquement du se désintégrer en entrant en collision avec le disque galactique de la Voie Lactée. Les dernières observations faites révèlent que ce n’est pas le cas et personne ne comprend pourquoi.

En outre, l’équipe en charge de cette nouvelle étude a détecté la présence d’un autre nuage à haute vitesse situé au centre du premier. Ils estiment donc que ces deux nuages se sont formés en même temps mais ils pensent aussi qu’ils peuvent ne pas avoir la même origine.

CHVC040 est donc loin d’avoir révélé tous ses secrets mais il faut tout de même noter que le radiotélescope d’Arecido a permis à ses astronomes de mieux comprendre la nature de cette fameuse bulle.

La technologie étant ce qu’elle est, nous parviendrons peut-être dans les prochaines années à mettre au point un radiotélescope encore plus précis, un radiotélescope qui nous permettra de mieux comprendre la nature de ces étranges phénomènes.