PES 2019 ne jouera pas la Ligue des Champions

Pas peu fier de son acquisition aux débuts de la génération HD, Konami va toutefois perdre cette année la licence de la Ligue des Champions pour sa célèbre franchise footballistique. PES 2019 sera donc le premier épisode de la série depuis PES 2009 à ne pas proposer cet habillage cher à l’une des plus prestigieuses compétitions européennes en la matière.

À une époque où la licence FIFA revenait progressivement en force avec toujours son gargantuesque contenu, mais surtout un gameplay de moins en moins à la ramasse, son rival PES jouait à cloche-pied avec un virage HD alors modestement pris et l’acquisition des droits de l’UEFA Champions League.

Dès PES 2009, il était donc possible de vibrer au son du traditionnel hymne de la Ligue des Champions et de se livrer à des matches reprenant les codes visuels de la compétition. Un atout dont pouvait encore s’enorgueillir Konami jusqu’à PES 2018.

Konami et UEFA à la recherche d'”autres moyens” pour poursuivre la collaboration

Mais voilà, ces droits courraient sur une durée de dix ans. Le contrat expire donc cette année, ce qui amènera le plus que probable PES 2019 à ne pas proposer de mode Ligue des Champions ni à faire résonner la fameuse musique dans ses menus. Cité par VG247, Jonas Lygaard, directeur senior du développement des marques et des affaires de Konami, a rappelé à quel point cette licence a aidé PES à grandir : “La licence de l’UEFA Champions League nous a offert une plate-forme pour créer des expériences uniques et offrir aux fans de football du monde entier l’occasion de bénéficier de cette compétition de premier plan”.

Et d’ajouter que si l’accent sera désormais forcément mis sur autre chose, le lien avec UEFA n’est toutefois pas totalement perdu : “Cette année néanmoins, nous allons nous concentrer sur d’autres domaines. Nous allons explorer d’autres moyens pour que l’UEFA et Konami puissent continuer à travailler ensemble, étant donné que notre relation reste forte.”

EA va-t-il se précipiter pour récupérer ces droits et les répercuter dès cette année dans son nouveau FIFA ? On me dit dans mon oreillette magique qu’il n’a pas lieu de se presser, les joueurs ayant ainsi majoritairement choisi le camp canadien depuis maintenant un petit moment.

Mots-clés konamipes 2019