“PES” opère un grand changement vers le jeu-service et devient “eFootball”

Petite secousse dans le monde du jeu vidéo de sport : l’éditeur japonais Konami a officialisé la refonte totale de sa franchise PES à travers son prochain titre nommé eFootball, une sortie majeure qui prendra la forme d’un jeu-service free-to-play. Le titre sera disponible uniquement au format dématérialisé à partir de cet automne sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox One, Xbox Series X|S, PC, iOS et Android.

Plutôt que de garder le format traditionnel de sortie annuelle, Konami a décidé de consolider sa franchise de simulation de football sous une seule et même appellation.

eFootball, la nouvelle licence de Konami
Konami

A lire aussi : Konami rompt son contrat avec Antoine Griezmann suite à une vidéo raciste présumée

Pas le même maillot, mais la même passion

On ne parlera ainsi plus de Pro Evolution Soccer en occident et de Winning Eleven au Japon, mais bien de eFootball à l’international – un jeu-service destiné au très long terme et qui recevra des mises à jour gratuites, mais comprendra également du contenu payant. Konami a illustré la feuille de route qui attendra le titre dans les saisons à venir : il ne faudra pas s’attendre à une pléthore de contenu day one, mais bien à un apport régulier de nouveautés au fur et à mesure des différentes mises à jour.

Des ligues compétitives en ligne seront introduites dans le jeu à compter d’une mise à jour en automne aux côtés d’un Team Building Mode qui devrait s’apparenter au précédent mode MyClub de la franchise, l’équivalence Konami du controversé Fifa Ultimate Team d’Electronic Arts.

Autre nouveauté pour ce nouvel épisode, eFootball fera fi du moteur de jeu Fox Engine utilisé dans les précédents millésimes et se basera sur une version customisée du Unreal Engine 4 d’Epic Games qui sera utilisée sur toutes les versions, qu’il s’agisse des consoles de salon aux smartphones.

A lire aussi : PES : Konami alerte sur de faux comptes

9 clubs au lancement

La version gratuite de eFootball à son lancement comprendra un mode exhibition et une sélection de 9 clubs à licence : Arsenal, FC Barcelone, Junventus, Manchester United, Bayern de Munich, River Plate, São Paulo, Flamengo et Corinthians Paulista – une sélection qui fait la part belle aux clubs d’Amérique du Sud, toujours très amateur des simulations de Konami, mais qui se démarque par son absence d’équipe japonaise. D’autres modes de jeu seront disponibles à l’achat en tant que contenu additionnel optionnel, tandis que la liste des clubs jouables devrait également s’agrandir.

Bonne nouvelle pour les rivaux séparés par les générations de consoles de salon : à son lancement, eFootball permettra le jeu en cross-generation pour les consoles PlayStation 4 et PlayStation 5 ainsi que sur Xbox One et Xbox Series X|S. Le cross-play arrivera au cours d’une mise à jour prévue pour automne et sera compatibles avec toutes les versions du jeu – seule condition pour les joueurs mobiles : être équipé d’une manette, par souci de parité. Le support de la manette sera intégré dans la version mobile au cours de l’hiver.