PewDiePie ne serait plus le bienvenu en Inde

Certaines personnes accordent beaucoup d’importance à leur chaîne YouTube. Depuis plusieurs années, PewDiePie et T-Series se sont fait concurrence pour obtenir le plus grand nombre d’abonnés. Et récemment, la bataille entre les deux chaînes est devenue une bataille juridique. Le 10 avril dernier, T-Series aurait notamment déposé une ordonnance au tribunal pour que PewDiePie supprime et désactive deux chansons comportant des paroles insultantes envers le peuple indien.

Aujourd’hui, les chansons « Félicitations » et « Bitch Lasagna » sont bloquées en Inde. Mais ce n’est pas tout, le tribunal aurait également demandé à la plateforme de streaming vidéo de supprimer les vidéos et de veiller à ce que personne ne soit en mesure de les télécharger.

Facepalm

Crédits Pixabay

Beaucoup d’internautes désapprouvent les contenus publiés par Felix Kjellberg. Par conséquent, une pétition aurait été lancée pour interdire la chaîne PewDiePie.

Deux chansons contre la chaîne T-Series

Felix Kjellberg détient le plus grand nombre d’abonnés sur YouTube depuis près de huit ans. Mais lorsque T-Series – qui le concurrence de près depuis plusieurs années – a réussi à dépasser PewDiePie, le YouTubeur suédois a mis en ligne deux chansons sur sa chaîne : « Félicitations » et « Bitch Lasagna ».

Selon le Hindustan Times, T-Series aurait intenté une action en justice contre PewDiePie parce que les chansons publiées par le chanteur suédois sur la chaîne comportent des paroles racistes et diffamatoires. Résultat : les chansons sont bloquées sur YouTube en Inde.

Mais ce n’est pas tout, le juge aurait également demandé à ce que les chansons soient définitivement retirées de la plateforme de streaming vidéo en l’espace de deux semaines. De plus, des internautes ont également lancé une pétition pour interdire PewDiePie. Cette dernière compterait plus de 85 000 signatures à l’heure actuelle.

Une rivalité de longue date

Ce n’est pas la première fois que Felix Kjellberg est accusé d’un dérapage en vidéo, un dérapage que le tribunal a ici qualifié de « abusif, vulgaire et raciste ». En fin d’année dernière, il s’était retrouvé mêlé à une polémique similaire pour une autre vidéo.

A cette époque, le YouTubeur aurait assuré qu’il ne publierait plus de vidéos de ce genre, mais il semblerait qu’il n’ait pas tenu sa parole.

https://twitter.com/imrahul_24/status/1116364408312045568

Mots-clés youtube