Pfizer et BioNTech lancent une étude sur le vaccin anti-Covid spécifique à Omicron

Actuellement, la variante Omicron est en train de devenir la variante dominante du coronavirus dans le monde. Dans ce contexte, beaucoup s’inquiètent de l’efficacité des vaccins qui sont utilisés au sein des populations, même si ces vaccins semblent jusqu’ici efficaces pour prévenir les hospitalisations et les décès.

Pour s’adapter au niveau de mutation du coronavirus, Pfizer et BioNTech ont décidé de développer un vaccin spécifique à Omicron. Le 25 janvier dernier, les deux sociétés ont annoncé le lancement d’un essai clinique pour tester leur nouveau vaccin contre la variante.

Vaccin contre la Covid-19
Crédits 123RF.com

Selon les informations, un total de 1 420 personnes participera aux tests. 

Les mutations sont la cause de l’inefficacité des vaccins originels

Des études ont montré que pour renforcer la protection offerte par les vaccins, une troisième dose des vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna est nécessaire. On ignore cependant la durée de la protection offerte par cette injection supplémentaire. Mais ce qui inquiète le plus, c’est que ces vaccins n’offriraient pas beaucoup de protection contre la variante Omicron.

Les vaccins produits jusqu’ici ont été développés contre la forme originelle du virus. Cependant, à cause des nombreuses mutations que présente Omicron, il est difficile pour les anticorps produits par ces vaccins de la combattre.

Les scientifiques pensent ainsi qu’avec une forme de vaccin spécifique à Omicron, on pourrait avoir une protection plus durable contre l’infection, les formes modérées, et les formes graves.

Le déroulement de l’essai clinique

Durant l’essai clinique, les participants seront divisés en trois groupes.

Le premier groupe englobera les personnes qui ont déjà reçu les deux doses du vaccin original. Ces personnes vont recevoir une ou deux doses du vaccin spécifique à Omicron.

Dans le deuxième groupe, il y aura les participants qui ont déjà reçu trois doses du vaccin original. Ils vont recevoir soit une dose supplémentaire du vaccin original, soit une dose du vaccin contre Omicron.

Le troisième groupe regroupera toutes les personnes qui n’ont jamais été vaccinées. Elles recevront trois doses du vaccin spécifique à Omicron.

« Cette étude fait partie de notre approche scientifique visant à développer un vaccin basé sur des variantes qui peut atteindre un niveau de protection contre Omicron similaire à celui des variantes précédentes, mais avec une durée de protection plus longue », a déclaré dans un communiqué le PDG et co-fondateur de BioNTech, Ugur Sahin.

SOURCE: The Verge

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.