Pfizer réduit sa participation dans la société Haleon !

Pfizer envisage de réduire prochainement sa participation dans Haleon, une société dérivée de GSK Consumer Health. Celle-ci est spécialisée dans la fabrication du dentifrice Sensodyne et de l’anti-inflammatoire non stéroïdien Advil, deux produits populaires sur le marché. Dans le cadre de cette opération, le groupe pharmaceutique vend 630 millions d’actions, selon une annonce diffusée lundi par Haleon.

Pfizer
Crédits Photos : 123RF

Établir un acte d’achat d’actions avec Pfizer

Dans un rapport, Reuters indique que Pfizer détient actuellement 32 % des parts de Haleon. Avec cette opération toutefois, le groupe pharmaceutique réduit sa participation à 24 %, ce qui lui rapporterait plus de 2,5 milliards de dollars. À cet effet, la société dérivée de GSK Consumer a conclu un acte d’achat d’actions avec Pfizer en avril 2023. Avec ceci, Haleon a la possibilité d’effectuer « certains achats hors marché » pour acquérir des actions de Pfizer.

La société affirme dans ce sens : « Dans le cadre de l’Offre globale et sous réserve de la satisfaction des conditions énoncées dans l’Acte d’Achat d’Actions, Haleon a accepté de racheter à Pfizer, et Pfizer a accepté de vendre à Haleon hors marché, des actions ordinaires ayant un prix d’achat total d’environ 315 millions de livres sterling (environ 400 millions de dollars) au même moment ou immédiatement après et le même jour que la réalisation de l’offre globale ».

La transaction intervient à un moment où GSK a vendu environ 300 millions d’actions Haleon en janvier 2024. Grâce à ceci, elle a pu lever 1,24 milliard de dollars. La société a commencé par vendre des actions à deux reprises en 2023, rapportant 1 milliard et 1,1 milliard de dollars respectivement en mai et en octobre. Désormais, la société détient une participation minoritaire de 4,2 % dans Haleon.

À lire aussi : Covid-19 : le vaccin de Pfizer est efficace à 94 %… dans la vraie vie aussi

Une coentreprise de Pfizer et de GSK

En 2018, les sociétés Pfizer et GSK ont eu l’idée de s’associer et de former une coentreprise de santé grand public. Selon les estimations, elle devrait générer un chiffre d’affaires annuel d’environ 46 milliards de dollars d’ici 2031 et un bénéfice de 10 % sur cinq ans. Après plusieurs années de négociations, cela a abouti à la création de Haleon en 2022. Lors de sa cotation à la bourse de Londres toutefois, cette dernière avait une dette d’une valeur de plus de 12 milliards de dollars.

Pfizer a néanmoins décidé en 2022 de vendre une partie de ses participations dans Haleon. Cela ramène ainsi ses parts à 32 %, une fois la scission avec GSK finalisé. L’année dernière, Johnson & Johnson a mené une opération similaire avec son activité de santé grand public Kenvue. Avec cette scission, elle a fait 13,2 milliards de dollars dans le cadre d’une offre spéciale. Celle-ci permettait aux actionnaires d’échanger leurs actions J&J contre des actions Kenvue.

Source : BioSpace

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.