Phil Spencer, CEO de XBox, ne tarit pas d’éloges sur Nintendo, son concurrent

Nintendo représente une sorte d’anomalie sur le marché du jeu vidéo. Là où la PlayStation et la XBox affichent des ludothèques similaires et une poignée d’exclusivités, tout en participant à une course au photoréalisme, la firme nippone préfère prendre son temps et miser sur des expériences uniques. Sans oublier ses licences exclusives très fortes, aussi bien Zelda que Mario ou Animal Crossing, en passant par Metroid Prime. Avec tous ces éléments, Nintendo apparaît comme un véritable outsider, et ça, Phil Spencer, CEO de XBox, en a conscience et le faire savoir dans une interview.

L’homme, bon joueur, ne tarit pas d’éloges à propos de Nintendo.

Crédit : Pixabay

Phil Spencer souligne, bien évidemment, la stratégie unique de la firme nippone.

Nintendo, véritable anomalie sur le marché du jeu vidéo, lancé vers le photoréalisme

Nintendo a une trajectoire bien précise et ne compte pas en changer. Avec sa Switch, la société nippone connaît un énorme engouement, et son Animal Crossing New Horizons aura également été un succès, en pleine période de confinement. Une philosophie que Phil Spencer, qui joue dans une autre cour avec la XBox, apprécie beaucoup. Il faut dire que Microsoft et Nintendo se rapprochent énormément, ces derniers mois…

Lors de son interview, Phil Spencer a jugé la philosophie de Nintendo comme “pur“, notamment la façon dont “ils pensent le jeu, le hardware et la console comme quelque chose d’unique et créent des expériences en fonction de ça“. L’homme ajoute bien connaître les équipes de Nintendo et pense que la façon dont ces dernières travaillent apporte quelque chose de “magique“.

Phil Spencer explique également que dans l’industrie vidéoludique, en plus généralement le divertissement, il y a une part d’inconnu. Microsoft l’aura malheureusement expérimenté avec la fin de Mixer, la sauce n’ayant pas pris. Et selon le CEO de XBox, Nintendo possède une “grosse maîtrise de ce qu’ils font“.

Et Phil Spencer ne s’arrête pas là ! Ce dernier explique que Nintendo est l’un des meilleurs studios en termes de jeux First Party, et que la société est un “joyau pour nous autres, sociétés de l’industrie vidéoludique” ajoutant “qu’il faut protéger ça“.