Phil Spencer commente les caractéristiques de la PlayStation 5 et a l’air peu impressionné

La prochaine génération de consoles arrive et la promesse de jeux encore plus bluffants techniquement et des graphismes s’approchant d’un certain réalisme. Et alors que Nintendo semble peu intéressé par cette course et se concentre sur la Switch, qui enregistre de très bonnes ventes, Sony et Microsoft évoquent déjà la suite. D’un côté, la PlayStation 5, de l’autre, la XBox Series X. Et alors que les machines de Sony ont pris le dessus sur son concurrent américain, Microsoft compte bien reprendre du poil de la bête pour cette génération. Et c’est justement Phil Spencer, patron de la division XBox, qui s’est exprimé à ce propos chez IGN.

L’homme a profité de l’interview pour commenter la fiche technique récemment dévoilée de la PlayStation 5.

Xbox Elite Series 2

Et une chose semble sûre : Phil Spencer n’a pas peur de la concurrence venue de Sony.

La XBox Series X va-t-elle dépasser la PlayStation 5 ?

Phil Spencer semble le penser. L’homme explique être très confiant par rapport à la puissance de la XBox Series X et, après avoir découvert la PlayStation, et annonce être “encore plus satisfait à propos de nos choix faits pour notre machine”.

Phil Spencer en profite pour remercier ses équipes, notamment Jason Ronald. Une position peu surprenante : il s’agit du patron de la branche XBox qui défend son steak.

Mais Microsoft devra se montrer à la hauteur pour espérer concurrencer de nouveau Sony alors que sa XBox One reste la machine la moins vendue de cette génération. Car la PlayStation 4 aura fait la part belle aux grosses exclusivités entre God of War ou Death Stranding (qui arrivera tout de même sur PC) – et très prochainement The Last of Us Part II (retardé).

Les jeux dédiés à la XBox One étaient bien moins nombreux malheureusement, même si la console a tout de même pu compter sur quelques licences fortes.

N’oublions cependant pas que Microsoft ne mise pas que sur sa XBox Series X pour la prochaine génération, Phil Spencer ayant expliqué vouloir faire coexister une machine physique et le Cloud Gaming. Avec le streaming vidéoludique, la possibilité de profiter d’un jeu partout avec une simple connexion Internet, aussi bien sur smartphone que tablettes. Pour rappel, Google s’est déjà lancé sur ce secteur avec Stadia.