Phil Spencer, dirigeant de Xbox, évoque l’éventualité de jeux Microsoft sur Nintendo Switch

Les frontières se lèvent entre les machines avec une poignée de titres pouvant profiter du crossplay. Par exemple, sur Fortnite, un joueur Xbox pourra affronter un joueur PlayStation. Un moyen de rassembler les joueurs qui plaît énormément à la communauté, et un effort supplémentaire de la part des développeurs pour proposer la technologie. Mais la fin des exclusivités, devenant de plus en plus temporaires, est également un pas vers cette fin des frontières entre les machines. Microsoft et Nintendo n’hésitent pas à se montrer complices, tout en étant concurrents, alors que c’est le premier qui a sorti Cuphead sur la Switch.

L’occasion idéale de demander à Phil Spencer, dirigeant de Xbox, si Microsoft compte commercialiser d’autres de ses jeux sur la Nintendo Switch.

Crédits unsplash

L’homme ne ferme pas une porte à telle éventualité.

Des jeux Microsoft sur Switch, oui, mais au cas par cas

D’autres jeux Microsoft sur Nintendo Switch ? Oui, mais. Dans son interview pour GameReactor, le dirigeant de Xbox explique que la firme verra au cas par cas, mais reconnaît être embêté par les questions « est-ce que ce jeu va sortir sur Switch ? » à chaque fois « qu’un jeu First Party de Microsoft sort ».

Phil Spencer explique que l’objectif de Microsoft est d’avoir un maximum de personnes qui jouent sur Xbox.

Mais l’homme nuance expliquant qu’il ne s’agit pas de jouer sur une machine Xbox mais plutôt de passer par son écosystème. Phil Spencer précise qu’il peut s’agir d’un smartphone Android, avec xCloud, service de cloud gaming du Xbox Game Pass Ultimate, ou d’une Nintendo Switch. Le dirigeant de Xbox semble donc clair : des jeux Microsoft sur la machine de Nintendo devraient arriver.

Cette déclaration n’a rien d’étonnant venant de Xbox, qui se veut le good guy du marché vidéoludique. Malgré le rachat de Bethesda de Microsoft, qui édite Ghostwire: Tokyo et Deathloop, les jeux sortiront bien sur la PlayStation 5 de Sony, son concurrent.

Microsoft resserre donc ses liens avec les autres constructeurs. Rien en revanche ne dit que la société étasunienne se montrera plus tendre à la sortie du très attendu The Elder Scrolls 6, en décidant d’en faire une exclusivité Xbox/Windows.