Philae va atterrir dimanche prochain sur les Champs-Elysées

Philae a beaucoup fait parler de lui depuis la fin de l’année dernière. Le soufflé n’est visiblement pas prêt de retomber. Preuve en est, le robot va atterrir dimanche prochain sur les Champs-Elysées.

Rassurez-vous cependant car il ne s’agit pas du modèle original, mais plutôt d’une maquette. L’idée, c’est finalement de rendre hommage a ce brave petit robot qui a traversé le vide abyssal de l’espace pour atterrir sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko en novembre dernier.

Maquette Philae

Si vous avez envie de voir à quoi ressemble Philae, alors vous pouvez aller faire un tour sur les Champs-Elysées.

La maquette sera installée du côté de la place Clemenceau, à proximité du Grand Palais. Elle ne sera pas seule puisqu’elle partagera l’affiche avec une réplique de sa comète.

Une maquette qui respecte scrupuleusement l’original

Sans grande surprise, cette exposition éphémère a été orchestrée par le Centre National d’Etudes Spatiales. Philae restera dans la capitale jusqu’au 25 mai avant de partir vivre de nouvelles aventures.

Notez tout de même qu’il ne s’agit d’une vulgaire maquette en carton. Le robot mesure plus d’un mètre de haut, pour trois mètres de large. Il est fait en métal et il reproduit la plupart des systèmes embarqués par l’original.

Cela vaut notamment pour les engrenages et les vérins.

La réplique de la comète, pour sa part, mesure environ trois mètres de large et elle ne passera pas non plus inaperçue.

Il faut aussi préciser que ces constructions n’ont pas été directement élaborées par le Cnes, mais par le lycée Diderot à Paris. Ce sont donc des étudiants qui ont travaillé sur ce projet.

Pour rappel, Philae a parcouru plus de six milliards de kilomètres pour atteindre sa comète. Son voyage a duré dix ans. C’est très impressionnant, non ? Certes, mais tout ne s’est malheureusement pas passé comme prévu. Après un atterrissage mouvementé, le robot a vidé ses batteries et il est désormais totalement muet.

Les instigateurs du projet n’ont cependant pas encore dit leur dernier mot et ils comptent tout faire pour ranimer le brave petit robot.

Crédits Photo

Mots-clés funinsolitephilae