Phobos vue par l’orbiteur de Mars Odyssey

L’hiver dernier et ce printemps, la sonde spatiale Mars Odyssey de la NASA a capturé trois nouvelles images époustouflantes de la lune martienne Phobos. Les photos, prises avec la caméra infrarouge embarquée sur la sonde Odyssey, montrent la progression de la lune dans et hors de l’ombre de Mars.

Elles révèlent les variations de température qui s’opèrent sur Phobos tandis qu’il tourne autour de Mars.

Phobos capturé par les sondes de la NASA

Crédits : NASA/JPL-Caltech/ASU/NAU

Des photos qui révèlent les variations de température sur Phobos

La mission Mars Odyssey, dirigée par le Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie du Sud, est principalement consacrée à l’étude de la surface martienne. Mais ces dernières années, les scientifiques de la NASA ont réussi à développer un processus qui permet de retourner la sonde spatiale à l’envers afin qu’elle puisse pointer son appareil photo vers Phobos, la lune de Mars.

La caméra infrarouge de la sonde Mars Odyssey, baptisée Thermal Emission Imaging System (THEMIS), permet de mesurer les variations de température à travers la surface de Phobos. Ce qui permet d’avoir un aperçu de la composition et des propriétés physiques de la lune.

La première des trois nouvelles images a été prise le 9 décembre 2019, elle montre Phobos en phase de pleine lune, lorsqu’une plus grande partie de sa surface est exposée au soleil. Sa température maximale avoisine alors les 27°C. La deuxième photo prise le 25 février 2020 montre la lune pendant une éclipse, lorsque la lumière du soleil est complètement recouverte par l’ombre de Mars. Cela occasionne les températures les plus froides à la surface de Phobos, la plus basse mesurée à ce jour étant d’environ -123°C. La troisième photo a été capturée le 27 mars 2020 alors que Phobos sortait progressivement d’une éclipse, et que sa surface commençait à se réchauffer.

À lire aussi : La JAXA va envoyer une mission en direction de Phobos

Comment les photos d’Odyssey permettent-elles d’étudier la surface de Phobos ?

Pour obtenir les images finales de la lune martienne, les photos infrarouges prises par le THEMIS sont colorisées pour révéler les variations de température, puis elles sont superposées aux images en lumière visible du THEMIS (prises en même temps) pour présenter la géologie de la surface de la lune martienne.

En combinant ces images avec trois images précédentes, on peut avoir un aperçu de la lune martienne dans ses différents états (croissant, décroissant et plein). L’équipe d’Odyssey veut maintenant observer plus en détail les phases du croissant au cours des prochains mois, ce qui leur permettra d’avoir une vue plus globale des variations de températures à la surface de Phobos pendant sa rotation.

À lire aussi : Mais d’où vient le monolithe de Phobos ?

Mots-clés marsphobos