La JAXA a publié des photos des échantillons collectés sur Ryugu

La JAXA a publié sur Twitter la photo d’échantillons collectés par Hayabusa 2 sur l’astéroïde Ryugu. Les analyses vont pouvoir commencer.

Hayabusa 2 a quitté la Terre le 3 décembre 2014, pour se diriger ensuite droit vers l’astéroïde (162173) Ruygu. La sonde est arrivée sur place en juin 2018, soit 4 ans plus tard. Elle s’est ensuite placée dans l’orbite de l’astéroïde afin de préparer l’étape suivante.

Un satellite orbitant autour de la Terre
Crédits Pixabay

Une étape cruciale. Après avoir étudié le corps pendant plusieurs mois, la sonde a en effet réussi à prélever un premier échantillon de roches en février 2019, puis un second le 11 juillet de la même année.

La JAXA a publié la photo des échantillons collectés par Hayabusa 2 sur Ryugu

Hayabusa 2 a achevé sa mission d’observation durant l’automne 2019 et elle a ensuite entamé le voyage de retour. Puis, le 5 décembre 2020, alors qu’elle se trouvait à plus de 220 000 kilomètres de la Terre, la sonde a éjecté la capsule d’échantillons à l’aide d’un puissant ressort.

Elle a ensuite pu être récupérée par les équipes au sol, conformément au plan prévu par l’agence spatiale japonaise.

La JAXA a ensuite procédé à l’ouverture de la première chambre de la sonde, une chambre dans laquelle avaient été placés les premiers échantillons collectés sur l’astéroïde. Puis, le 21 décembre dernier, elle a procédé à l’ouverture des deux autres chambres : la B et la C.

A lire aussi : Hayabusa 2 va rentrer sur Terre

Un objet artificiel dans la chambre C

La chambre B ne revêt aucun intérêt particulier. Elle n’a effectivement pas été utilisée lors de la collecte des échantillons et elle est donc restée vide. Contrairement à la chambre C qui abrite de nombreux fragments de l’astéroïde… mais aussi un objet non identifié.

En effet, sur la photo de la chambre, une photo publiée le 24 décembre en guise de cadeau de Noël, on peut voir des fragments gris et noirs, mais aussi un objet argenté beaucoup plus clair placé en haut, sur la gauche. La photo comporte une mention en japonais indiquant qu’il s’agit d’un objet artificiel, sans donner plus d’explications.

La JAXA, de son côté, n’a pas encore été en mesure de l’identifier, mais les chercheurs pensent qu’il s’agit d’un morceau d’aluminium provenant de la corne de l’échantillonneur lorsque ce dernier a utilisé un explosif à la surface de l’astéroïde.

A lire aussi : Hayabusa 2 pourrait rendre visite à un deuxième astéroïde

La JAXA note également dans son rapport que les fragments présents dans la chambre C sont un peu plus grands que ceux de la chambre A. Les plus gros atteignent même 1 centimètre.

Mots-clés hayabusa 2jaxaryugu