Xbox : le kit de développement de la Scorpio en photos

Microsoft travaille depuis plusieurs mois sur une nouvelle console de salon positionnée sur le premium, la Xbox Scorpio. Attendue pour la fin de l’année, elle devrait être nettement plus puissante que la PS4 Pro et elle pourrait par conséquent permettre à la firme de Redmond de reprendre l’avantage sur son éternel concurrent.

S’il faudra attendre le prochain E3 pour connaître toutes les particularités de la console, le site Digital Foundry a été autorisé à dévoiler en exclusivité la fiche technique de la belle la semaine dernière.

Scorpio : image 1

Gamasutra, lui, a préféré se focaliser sur les kits de développement distribués aux éditeurs et aux développeurs. Nos confrères ont donc contacté l’entreprise pour tenter d’en apprendre un peu plus à leur sujet.

Le kit de développement de la Scorpio est plus puissant que la version finale

L’initiative a visiblement porté ses fruits. Kevin Gammill, le responsable du programme Xbox Core Platform chez Microsoft, a en effet accepté de répondre à leurs questions et il a notamment révélé que ces fameux kits étaient encore plus puissants que la version finale.

Pourquoi ? La raison est simple, en réalité. Les développeurs ont besoin de puissance pour développer leurs titres. Lorsqu’ils commencent à travailler sur leurs nouveaux jeux, ils n’ont en effet pas pour habitude de se soucier de la puissance de calcul nécessaire pour les faire tourner. La phase d’optimisation vient plus tard.

Dans ce contexte, ils ont inévitablement besoin de puissance pour pouvoir mener à bien leurs projets. Cela vaut pour toutes les consoles, et la Scorpio ne fait évidemment pas exception à la règle.

Microsoft l’a confirmé et l’entreprise a ainsi révélé que les kits de développement distribués aux éditeurs et aux studios embarquaient 24 Go de mémoire vive au lieu de 12 Go. Leur puce graphique, pour sa part, compte 44 unités de calcul au lieu de 40.

En revanche, la partie CPU ne chance pas et le processeur est toujours cadencé à la même fréquence. Toutefois, les aménagements effectués permettent à ces kits d’offrir une puissance de calcul de 6,6 TFLOPS, contre 6 TFLOPS pour la version commerciale.

La Scorpio supportera les taux de rafraîchissement variables

Mais ce n’est pas la seule différence notable. L’entreprise a aussi équipé le kit de développement de sa console de deux disques durs de 1 To chacun. Mieux, dans le lot, on trouve même un disque SSD. Sinon, eh bien ces fameux kits sont aussi livrés avec un câble capable de transférer des données à la vitesse de 25 Go par minute et avec un bloc secteur de 330 watts. Rassurez-vous tout de même, car la version finale ne devrait pas excéder les 245 watts. Ouf.

Gammill a aussi donné d’autres détails très intéressants, comme le fait que la Scorpio supportera les taux de rafraîchissement variables. Microsoft pense en effet que les télévisions du futur s’aligneront sur les écrans des PC et qu’elles seront ainsi capables de changer dynamiquement le taux de rafraîchissement afin d’améliorer le rendu des images. Il était donc logique pour la firme de devancer cette future innovation.

Le kit en lui-même rappelle beaucoup la Xbox One S. En réalité, il lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Toutefois, contrairement à cette dernière, il est équipé d’un écran à l’avant capable d’afficher diverses informations. Le nombre de FPS en fait partie. Plus loin, on trouve aussi cinq boutons programmables.

Fait intéressant, Microsoft a choisi de placer les grilles d’aération sur les côtés afin de permettre aux développeurs d’empiler les kits les uns sur les autres. Si le besoin est, ces derniers pourront donc regrouper ces appareils dans un rack ou construire de magnifiques sculptures.

Scorpio : image 3

Scorpio : image 2

Scorpio : image 4