Sony Xperia Z1s : de nouvelles photos pour le Xperia Z1 Mini

Sony a présenté en octobre une déclinaison de son dernier vaisseau amiral, et donc du Xperia Z1. Sobrement baptisé Z1F, ce dernier a fait couler beaucoup d’encre et déclencher une certaine indignation chez les américains et chez les européens puisqu’il ne visait que le marché japonais. Bien heureusement, le géant nippon devrait prochainement revoir sa copie en lançant une déclinaison internationale de son nouveau terminal. Le Z1s, c’est son nom, devrait ainsi être officiellement présenté dans les semaines ou dans les mois à venir, et de nouvelles photos viennent tout juste de tomber.

En terme de design, pas de grosses surprises, on retrouve la même chose que sur le Z1F et que sur le Z1. On aura donc droit à des lignes racées et à une structure métallique réunissant d’un seul tenant deux plaques en verre trempé. Tout le monde n’accroche pas forcément au design des derniers Xperia, certes, mais il faut avouer que le Z1 en impose quand même pas mal et nous retrouverons le même aspect « premium » sur sa nouvelle déclinaison.

Sony Xperia Z1s : photo 1

Le Sony Xperia Z1s, qui ne devrait plus tarder à montrer le bout de son nez.

De jolies choses sous le capot également, avec un processeur Qualcomm Snapdragon 800 cadencé à 2.3 Ghz, un GPU Adreno 330, 2 Go de mémoire vive, 16 Go d’espace de stockage, un port pour cartes micro SD et un capteur de 20.7 millions de pixels en prime, capteur couronné d’une optique G-Lens. Si ces spécifications techniques vous rappellent quelque chose, c’est bien normal puisque ce sont également celles du Xperia Z1.

En réalité, les différences entre les fiches techniques des deux terminaux devraient être minimes. Le Z1s devrait ainsi profiter d’un écran de 4.3 pouces capable d’afficher une définition de type HD 720p et d’une batterie de 2300 mAh, contre un écran Full HD de 5 pouces et une batterie de 3000 mAh du côté du Z1.

Notez pour finir que le Z1s a récemment fuité… sur le site de Sony.

Maintenant, on attend l’annonce officielle et, surtout, le prix de la bête.

Via