Pinterest va lancer des réformes contre la discrimination

La culture d’entreprise de Pinterest a été souvent critiquée. Récemment accusée de discrimination par certains des employés et actionnaires, elle va lancer des réformes pour redresser la barre. La compagnie s’est engagée à investir 50 millions de dollars pour promouvoir la diversité et l’égalité. Des allégations de discrimination, envers les femmes et les personnes de couleur, de plusieurs parties ont forcé la main à Pinterest. Les dirigeants de la société se sont engagés à créer un environnement de travail plus sain et équitable.

Des allégations de discrimination qui coûtent cher à Pinterest

Pinterest n’en est pas à son premier rodéo en matière de plaintes et de procès sur le plan de la discrimination. Il y a presque un an, la compagnie a payé 22,5 millions lors d’un procès pour discrimination envers les femmes. La plaignante Françoise Brougher avait trainé la compagnie en justice. Cette fois, c’est Ifeoma Ozoma et Aerica Shimizu Banks qui ont publiquement critiqué la société. Elles ont déclaré que Pinterest traite ses employés de façon inégale en fonction de leur sexe et race. Le plus surprenant c’est que certains des actionnaires ont soutenu leurs accusations.

©photobyphotoboy/123RF.COM

Seth Magaziner le trésorier général de Rhode Island a représenté les parties de l’accusation. Selon lui, le fait que le comité de direction ait ignoré la situation au sein l’entreprise est grave. C’est une attitude qui porte atteinte aux intérêts des actionnaires et des employés. Cependant, une entente a été trouvée pour résoudre le problème et permettre de créer un environnement de travail plus équitable.

Une amende salée, 50 millions de dollars et des audits

L’accord stipule qu’un comité d’audit des membres du bureau de direction supervisera les changements qui seront mis en œuvre. Le but sera de fournir les mêmes opportunités à tous les employés. Un membre dudit bureau devra collaborer avec le directeur général sur les questions de diversité, d’inclusion et d’égalité. Les anciens employés ne seront également plus soumis à leur accord de confidentialité. En outre, des bureaux externes d’audit évalueront également les promotions, les notes de performances et les compensations. Ces bureaux tiendront compte du sexe et de la race. Pinterest s’est engagé à investir 50 millions de dollars dans cette initiative.

Magaziner déclare que ces réformes sont nécessaires pour que la compagnie devienne plus forte et ait de meilleures performances. Bien sûr, tout en maintenant un climat d’équité, de sécurité, et d’inclusion. Cet accord est selon un communiqué de Pinterest une façon de garantir que les valeurs et la culture de l’entreprise reflètent leurs objectifs. Vu le nombre de compagnies qui se retrouvent récemment traduites en justice, on peut s’attendre à beaucoup de changements dans les années à venir.

SOURCE : Le New York Times