Il n’y aura pas de pire scène de sexe 2020

Quel écrivain ne rêve pas de décrocher un prix ? Peu, sans aucun doute. En effet, se voir décerner un lauréat ou un prix pour son œuvre littéraire, beaucoup d’écrivains en rêvent mais peu sont nominés. En plus de hisser le niveau de popularité d’un livre et son auteur/ son autrice, les prix reconnaissent en quelque sorte l’originalité d’une œuvre.

Quoique, bien que cela soit difficile à imaginer, mieux vaut ne jamais recevoir de prix que de recevoir certains prix qui, au lieu d’être gratifiant, sont quelque peu embarrassants. C’est le cas notamment du « Bad Sex in Fiction Award ».

Crédits Pixabay

Non, vous n’avez ni mal lu, ni mal compris. Il s’agit d’un prix « récompensant » les mauvais sexes dans des œuvres de fiction. Et c’est un prix qui existe bel et bien.

Un prix décerné depuis 30 ans…

Le « Bad Sex in Fiction Award » est, comme vous pouvez l’imaginer, un prix très peu convoité. Il a été créé en 1993 par le critique Rhoda Koenig et l’éditeur Auberon Waugh, fils de l’écrivaine Evelyn Waugh, nous apprend Le Point Culture.

Même s’il se peut que vous n’en entendiez parler qu’aujourd’hui, sachez que ce prix a été décerné chaque année depuis maintenant 30 ans. Il s’agit d’un prix remis à l’écrivain/l’écrivaine qui a écrit la pire scène de sexe de fiction dans un roman anglais qui, dans l’ensemble, aurait pu être réussi.

En effet, les lecteurs de la Literary Review semblent être très vigilants sur ce genre de scène. Les auteurs sont ainsi prévenus : quel que soit le type de roman, rater une seule scène de sexe peut couter cher à votre œuvre et potentiellement à votre carrière d’écrivain. Mais c’est quoi concrètement une mauvaise scène de sexe, diriez-vous ?

Et qui n’épargne aucun écrivain

Eh bien, c’est la narration maladroite de ladite scène, « l’oubli des règles anatomiques les plus élémentaires » ou encore les « comparaisons hasardeuses », cite Le Point. Parmi ceux qui ont été nominés par ces lecteurs sans pitié, on retrouve Norman Mailer, Tom Wolfe, Erri de Luca, Salman Rushdie, Stephen King, Haruki Murakami, John Updike, Nancy Huston…

La remise du « Bad Sex in Fiction Award » a cependant été annulée cette année. La raison en est que selon les organisateurs, cette année 2020 a déjà été assez éprouvante et qu’il ne fallait pas en rajouter une couche en exposant encore le public à de mauvaises scènes de sexe.

Mais attention, les organisateurs ont prévenu qu’ils ne tolèreraient aucun relâchement de la part des écrivains. Ils ont notamment déclaré que :

L’annulation du prix en 2020 ne doit pas être prise comme une autorisation à écrire du mauvais sexe. Il est rappelé aux auteurs que le cybersexe et les autres formes de divertissement à domicile sont traités par ce prix. Les scènes situées dans des champs, des parcs ou des cours, ou à l’intérieur avec les fenêtres ouvertes et moins de six personnes présentes ne manqueront pas non plus d’être examinées.