Plandemic supprimé de Facebook et YouTube

« Plandemic » est un documentaire réalisé par Mikki Willis qui sortira durant l’été 2020. Ce documentaire qui traitera de la pandémie de Covid-19 n’est pas encore sorti, mais il fait déjà le buzz. Il y a quelques jours, un extrait de « Plandemic » a été diffusé sur la toile et il est rapidement devenu viral.

D’une durée de 26 minutes, cette vidéo nous montre une interview de la biologiste Judy Mikovits. Aux États-Unis, cette dernière est connue pour être une militante anti-vaccin. Dans cet extrait, Judy Mikovits soutient des théories conspirationnistes concernant le Covid-19. Facebook et Google ne pouvaient pas rester sans rien faire face à cette vidéo qui circulait librement sur la toile.

Depuis le début de la pandémie, ces géants de la tech ont pris de nombreuses mesures pour lutter contre la propagation des fausses informations sur le Covid-19. Le 7 mai 2020, Facebook et Google ont annoncé qu’ils avaient supprimé la vidéo de leurs plateformes.

Des informations qui induisent les gens en erreur

Dans cet extrait de « Plandemic, » Judy Mikovits tient de nombreux propos qui peuvent induire les gens en erreur et qui risquent de contribuer à la propagation du virus. La biologiste affirme que le port de masques peut activer le virus chez certaines personnes, sans avoir des preuves de ce qu’elle dit.

Les propos de Judy Mikovits n’ont pas manqué de faire réagir Facebook. « Suggérer que porter un masque peut vous rendre malade pourrait exposer les gens à un danger imminent, alors nous avons décidé de supprimer la vidéo. » a déclaré le réseau social.

YouTube peine à se débarrasser de « Plandemic »

La biologiste soutient également la théorie selon laquelle le virus du Covid-19 a été développé par les scientifiques chinois dans le but de faire vendre un nouveau vaccin. D’après elle, les gens qui ont reçu des vaccins contre la grippe se seraient déjà fait injecter le virus à leur insu.

Pour sa part, YouTube a un peu de mal à supprimer toutes les vidéos en rapport avec « Plandemic. » Si l’extrait original a pu être banni de la plateforme, des vidéos éditées par des utilisateurs ont refait surface sur le service de Google.

Judy Mikovits n’a pas encore réagi à la polémique qu’elle a suscitée.

Mots-clés facebookyoutube