PlayStation 5 : ce n’est pas encore tout à fait gagné pour la rétrocompatibilité

La PlayStation 5 sera présentée à la fin de l’année prochaine et nous sommes bien entendu à guetter la moindre information – ou la moindre rumeur – concernant la console. Et fort heureusement, Sony semble de plus en plus enclin à partager ses informations.

Après avoir confirmé le nom de la console et révélé la date, ou plutôt la période, à laquelle nous pourrons en profiter, Jim Ryan est ainsi revenu sur la rétro compatibilité promise par la firme au cours d’un entretien mené par le magazine japonais Famitsu.

PS4

Crédits Pixabay

Vous vous en rappelez sans doute, mais à sa sortie, la PlayStation 4 avait été mollement critiquée en raison de l’absence de rétro compatibilité avec les titres de la PS3. Un oubli mal digéré par les fans, d’autant que la Xbox One proposait cette fonction, elle.

Ce n’est pas encore gagné pour la rétro compatibilité PS4 / PS5

Sony ayant visiblement appris de ses erreurs, la firme avait indiqué un peu plus tôt dans l’année que le problème ne se poserait pas avec sa prochaine console de salon. Et donc que la PlayStation 5 sera en mesure de faire tourner les titres de la PS4.

Quelques mois plus tard, le discours semble avoir un peu changé. Durant l’entretien organisé avec nos confrères, Jim Ryan a en effet indiqué que la PlayStation 5 était bien « conçut afin d’être compatible avec les titres de la PlayStation 4 »… mais aussi que l’équipe de développement était actuellement en train de vérifier s’il était possible de l’étendre à l’ensemble du catalogue de la console.

Et d’indiquer, enfin, que de plus amples informations seront ultérieurement communiquées à la presse.

Des contraintes techniques ou commerciales ?

Il faut bien le reconnaître, ces déclarations ont de quoi surprendre. Sony l’a en effet confirmé plus tôt dans l’année, la PlayStation 5 et la PlayStation 4 partageront globalement la même architecture. Dans ce contexte, il semble logique de bénéficier d’un système de rétro compatibilité global.

Sauf que si l’on en croit Jim Ryan, alors tout ne serait pas encore joué et la question qui se pose, finalement, c’est de savoir si Sony fait face à des contraintes techniques… ou commerciales.

Mais pour le savoir, il faudra bien entendu attendre que la firme fasse toute la lumière sur sa console, ce qui devrait se faire quelque part durant le premier semestre de l’année prochaine. Aucune date n’a en effet encore été avancée, pas plus d’ailleurs que pour la Xbox Scarlett.

Mots-clés playstation 5sony