PlayStation 5 : du métal liquide pour réduire la chauffe ?

On est à seulement quelques mois du lancement de la nouvelle PlayStation 5, et on en sait encore très peu sur la console de nouvelle génération de Sony.

Mais grâce à un brevet récemment publié, on sait au moins maintenant que la PS5 pourrait considérablement améliorer son système de refroidissement en adoptant une méthode de refroidissement par métal liquide.

Sony prépare-t-elle une PlayStation 5 Pro ?

Un système de refroidissement par métal liquide dans la PS5

Le brevet en question a été déposé l’année dernière, mais c’est seulement maintenant qu’il a été divulgué en ligne. Selon une version traduite en anglais du brevet, Sony pourrait doter la nouvelle PS5 d’un système de refroidissement intégrant des alliages métalliques, dont le cuivre et l’argent, capables de rester liquides à température ambiante.

Il est important de noter que le refroidissement est extrêmement important pour une console comme la PS5 qui dispose d’un SoC de niveau PC haut de gamme capable de gérer des jeux 4K, de 16 Go de RAM GDDR6 et d’un SSD PCIe 4.0 de 5,5 Go/s. De telles caractéristiques signifient des niveaux de vitesses très élevés. Mais plus la vitesse est élevée, plus la chaleur générée est importante. Le devkit, par exemple, avait un système de refroidissement par chambre à vapeur couplé à six ventilateurs.

Toutefois, il faut souligner que le refroidissement par métal liquide ne concernera pas l’ensemble de la console. Non, il n’y aura pas de tubes qui pompent du métal liquide à travers toute la console, quoique cela aurait été plutôt cool. Le système s’appliquera spécifiquement au dissipateur thermique, à la place de la pâte thermique. Des ventilateurs seront utilisés pour disperser la chaleur dans le reste du système.

À lire aussi : Sony pense que le line up de lancement de la PS5 sera sans comparaison avec les générations précédentes

Attention à ne pas s’emporter avant la sortie de la PS5

Il est indéniable que le refroidissement est l’un des principaux facteurs que Sony et Microsoft ont dû prendre en compte lors de la conception de leurs nouvelles consoles. L’utilisation de métal liquide comme pâte thermique aiderait à réduire la chaleur ainsi que le nombre de ventilateurs ultra rapides et bruyants.

Mais n’oublions pas qu’il ne s’agit que d’un brevet, donc rien ne dit que la PS5 finale que les fans ramèneront à la maison dans quelques mois aura bien un système de refroidissement par métal liquide.

À lire aussi : La PlayStation 5 arrivera bien à l’heure

Mots-clés playstation 5sony