PlayStation 5 en rupture au Royaume-Uni : des milliers de consoles acquises par des revendeurs

Une demande excessivement forte pour un produit de nouvelle technologie explique pourquoi il est actuellement si difficile d’acquérir une PlayStation 5. Mais au Royaume-Uni, les ruptures de stock trouvent partiellement leur origine dans les milliers de machines achetés par des revendeurs en usant de bots.

La tendance se veut mondiale : trouver une PlayStation 5 disponible dans les circuits de distribution actuels est très loin d’être chose aisée, et ce même en incluant le modèle Digital. Les réassorts demandent un timing difficilement humain pour parvenir à entrer un ordre de commande, tant les nouveaux stocks disparaissent comme neige au contact direct du soleil.

Crédits Sony

Business Insider rapporte qu’au Royaume-Uni, et apparemment aussi en Europe, un groupe de revendeurs est parvenu à mettre la main sur plusieurs milliers de PlayStation 5. Près de 3 500 consoles auraient ainsi été acquises par ce groupe en usant de bots.

Des PlayStation 5 aujourd’hui vendues en seconde main à prix d’or

Les utilisateurs étaient notifiés de la disponibilité d’un exemplaire, et la technologie employée leur permettait de se soustraire aux files d’attente pour acheter leur PlayStation 5 sans patienter plus longtemps. Il est estimé que durant les précommandes, ces revendeurs avaient réussi à sécuriser un peu moins de 1 000 exemplaires. Après le lancement de la machine, ce sont 2 472 nouvelles PlayStation 5 qui se seraient retrouvées en leur possession.

Ces quelque 3 500 consoles, moins peut-être quelques exemplaires que plusieurs revendeurs ont ainsi pu voulu garder pour eux, auraient ensuite été remises en vente à des tarifs supérieurs à ceux conseillés. Il n’est actuellement pas rare de voir des enchères dépassant les 700 euros, alors que la PlayStation 5 est de base proposée à 399,99 euros dans son modèle Digital et à 499,99 euros dans son édition comportant un lecteur optique.

Il va sans dire que tant que ces revendeurs parviendront à écouler leur stock, ils n’auront aucune raison de stopper leur pratique. Et puis il est vrai que s’acheter une PlayStation 5 près de deux fois son prix initial de vente, ce n’est pas très cher payé pour une machine “collector” gorgée d’erreurs de finalisation. Des errances pouvant certes être corrigées via des mises à jour, mais le remake de Demon’s Souls et les sensations apportées par la DualSense méritent-ils vraiment que l’on débourse pour eux des centaines voire des milliers d’euros ?