PlayStation 5 & Xbox Series X : la pénurie n’est pas près de se finir

Les PlayStation 5 et les Xbox Series X | S sont disponibles depuis le mois de novembre dernier, mais elles restent malheureusement très difficiles à trouver, les stocks étant très limités. Une rareté due au succès rencontré par ces consoles, bien sûr, mais aussi à la pénurie de semi-conducteurs qui frappe l’industrie depuis l’année dernière.

Et contrairement à ce que l’on pouvait espérer, la situation ne devrait pas s’arranger de sitôt.

Crédits Sony

Pour comprendre le problème, il est sans doute préférable de commencer par le contextualiser.

Mais c’est quoi un semi-conducteur ?

A l’origine, le semi-conducteur est une substance capable de conduire l’électricité dans certaines conditions, mais pas dans d’autres. Il permet donc de contrôler le courant électrique. Sans lui, nous n’aurions ni processeurs, ni capteurs de températures, ni même de voitures.

Fabriquer des semi-conducteurs n’est pas une partie de plaisir. Le procédé est délicat et complexe. Il faut également disposer d’installations spécialisées dans cet usage. Si bien qu’il existe dans le monde peu d’usines capables de les concevoir.

A l’heure actuelle, la plupart de la production est située en Asie, et plus précisément à Taïwan et en Corée du Sud. Toutefois, et comme cela ne vous aura sans doute pas échappé, le monde traverse en ce moment une crise sanitaire extrêmement grave. Non contente de faire des millions de victimes, la Covid-19 a ainsi mis à l’arrêt de nombreuses usines pendant plusieurs mois. Dont celle de TSMC, qui produit une partie des semi-conducteurs utilisés à travers le monde.

Les causes de la pénurie mondiale

La Covid-19 n’est cependant pas seule responsable. Pour fabriquer des semi-conducteurs, les usines ont besoin d’une importante quantité d’eau.

Le Monde rappelait ainsi dans un article publié en mars que l’usine de TSMC consomme à elle seule 156 000 tonnes d’eau chaque jour. Et tout le problème est là, car Taïwan est en proie depuis plusieurs mois à une importante sécheresse. La pire au cours de ces 56 dernières années.

Si l’on ajoute à ces deux problèmes la forte demande et le fait que les semi-conducteurs soient utilisés partout, on comprend ce qui provoque la pénurie face à laquelle bon nombre d’industries font désormais face.

La pénurie est bien partie pour durer

Ce qui nous amène précisément au sujet de cet article. Le Computex de Taipei a été lancé à la fin du mois de mai. Plusieurs grands noms de la scène se sont donc succédé pour prendre la parole. Cela a notamment été le cas de Pat Helsinger, qui occupe actuellement le poste de PDG d’Intel.

Après avoir rappelé que l’industrie avait pris de nombreuses mesures pour faire face aux contraintes imposées par la pénurie de semi-conducteurs, l’homme fort du fondeur a ainsi expliqué qu’il faudra au moins quelques années pour permettre aux usines de faire face à la pénurie.

Pas plusieurs mois, plusieurs années.

Les PlayStation 5 et Xbox Series X | S directement touchées

Or justement, toutes les industries ne sont pas forcément impactées de la même manière par cette pénurie. Et celle qui en souffre le plus, finalement, c’est l’industrie vidéoludique.

Si la plupart des constructeurs de smartphones, de voitures ou même d’ordinateurs ont réussi à sécuriser suffisamment de semi-conducteurs pour continuer à répondre à la demande, cela n’a pas été le cas de Microsoft et de Sony. Et pour cause : le succès de leurs nouvelles consoles est tel qu’il aurait de toute manière été impossible de sécuriser suffisamment de semi-conducteurs pour y répondre.

Ce que les deux firmes ont d’ailleurs confirmé à de multiples reprises.

Du mieux en fin d’année ?

Maintenant, et si l’on en croit les déclarations précédentes des deux firmes, alors la situation devrait tout de même s’améliorer entre la fin de l’année et le début de l’année prochaine.

Toutefois, les déclarations du PDG d’Intel montrent que si la situation soit réellement s’arranger pour les deux concurrents, cela ne veut pas dire pour autant qu’ils seront en mesure de répondre à la demande mondiale.

Un problème épineux et sur lequel Sony travaille ardemment. Récemment, le PDG du groupe a ainsi indiqué que ses équipes envisageaient un changement d’architecture pour la PlayStation 5, et ce afin de pouvoir faire face à la pénurie actuelle. Ce nouveau modèle pourrait d’ailleurs être mis à notre disposition à partir du début de l’année prochaine.