PlayStation Plus : le prix de l’abonnement va augmenter dans plusieurs pays, dont la France

Sony vient d’annoncer une très mauvaise nouvelle. Le PlayStation Plus va subir une augmentation du prix de ses abonnements dans plusieurs pays. La France en fait bien entendu partie.

Ces nouveaux tarifs seront appliqués à la même date et l’augmentation sera ainsi actée au 1er août 2019. La mesure ne sera en revanche pas rétroactive. Si vous souscrivez à un des forfaits proposés avant cette date, vous n’aurez donc pas à payer la différence de prix en août.

PlayStation 5

Crédits Unsplash

Accessoirement, cela veut aussi dire que les inconditionnels du PlayStation Plus auront tout intérêt à prendre un abonnement d’un an au 31 juillet afin de bénéficier le plus longtemps possible des anciens tarifs.

Sony augmente le prix du PlayStation Plus

Concernant l’augmentation à proprement parler, elle dépendra en réalité des marchés. En Suisse et en Suède, par exemple, le prix de tous les forfaits proposés augmentera d’un coup. Il en ira également de même au Japon.

En France, les abonnés seront moins touchés. En effet, seul l’abonnement mensuel subira une hausse de son prix. Il passera ainsi de 7,99 € à 8,99 €. Même chose en Allemagne. Les abonnements trimestriels et annuels resteront au même prix et ils reviendront ainsi à 24,99 € et 59,99 €.

D’après Sony, la hausse des prix du PlayStation Plus est conditionnée par des impératifs liés au marché. Reste que cette nouvelle augmentation survient deux ans après la précédente, et alors même que Sony n’offre plus des titres pour la PlayStation 3 et la PS Vita.

Seul l’abonnement mensuel est concerné en Frnace

Les abonnés souscrivant au service doivent ainsi se contenter de deux titres offerts chaque mois, des titres visant uniquement la PlayStation 4. Au final, ces derniers devront donc payer plus cher pour un service moins complet et cela ne fera bien entendu pas que des heureux.

A notre sens, il aurait donc été plus logique que Sony attende le lancement de la PlayStation 5 pour revoir ses tarifs à la hausse, en proposant plus de titres chaque mois. La pilule aurait sans doute été plus facile à avaler.