PlayStation : Sony va perdre du terrain au Japon, selon un analyste

Si l’identité de Sony sonne très occidentale (God of War, The Last of Us, Days Gone…), la société est en réalité japonaise. Et l’entreprise ne l’a jamais vraiment oublié avec une PlayStation qui a publié plusieurs grands jeux de son histoire, entre Final Fantasy, Xenogears, Chrono Cross, Vagrant Story… Mais ces dernières années, Sony semble mettre beaucoup moins en avant le Japon dans ses productions. Une situation qui pourrait être préjudiciable à la PlayStation, selon Hideki Yasuda, analyste chez Ace Economic Research Institute. Pour l’homme, l’entreprise va perdre du terrain sur ses propres terres.

Une situation que Hideki Yasuda explique par plusieurs points clés dans son analyse (qui n’est pas à prendre comme une vérité).

Crédits Sony

Il semblerait qu’au Japon, Nintendo fasse beaucoup plus figure d’entreprise locale du jeu vidéo que Sony.

Le Japon va-t-il tourner le dos à Sony et sa PlayStation ?

C’est la grande question qui se pose après l’analyse de Hideki Yasuda. Pour sa prédiction, l’homme se repose sur les données fournies par Famitsu, célèbre magazine japonais qui a récemment révélé ses jeux préférés de 2020, pour expliquer la possible chute de Sony au Japon. Car seulement 240 000 PlayStation 5 ont été écoulées six semaines après sa sortie, dans le pays. Un démarrage extrêmement timide pour la console par rapport aux précédentes, malgré la rupture de stock.

Hideki Yasuda pense que Sony ne fait pas assez attention au Japon et que la PlayStation va perdre de la vitesse. Il explique que la PlayStation 5 représente le moins bon démarrage de l’entreprise sur ses terres. L’homme pense même qu’à la sortie de la PlayStation 6, l’actuelle console de Sony ne représentera que la moitié des ventes de la PlayStation 4.

Selon Hideki Yasuda, Sony ne préparerait pas de stratégie particulière pour redorer son blason au Japon. Il est fort possible que l’entreprise décide de concentrer principalement ses forces en Occident, où sa PlayStation est extrêmement populaire.

Côté concurrence, Microsoft semble particulièrement intéressé par le Japon. Phil Spencer, dirigeant de Xbox, a plusieurs fois partagé son envie d’acquérir un studio japonais. Et si l’entreprise profitait de l’absence de Sony pour gagner du terrain au Japon ?