Pluie d’iguanes en Floride, les habitants vont devoir sortir leur parapluie anti-lézards !

Des iguanes qui tombent du ciel ? Oui, vous avez bien compris ! Ce phénomène pour le moins original est déjà survenu en Floride vers le début de l’année 2018, en plein cœur de l’hiver. Il pourrait se reproduire cet hiver selon les prévisions du NWS de Miami. L’agence a pris la situation très au sérieux et a averti la population via Twitter d’une possibilité de précipitation inhabituelle d’iguanes durant cette période hivernale.

Comment est-ce que des lézards peuvent tomber du ciel ? Eh bien, la réponse est pour le moins étonnante, mais finalement tout à fait plausible. C’est à cause d’une température hivernale anormalement basse pour cette région des États-Unis. La région est pourtant reconnue pour son climat chaud et ses plages ensoleillées.

Crédits Pixabay

Cette situation inédite a donc tout naturellement attiré l’attention des médias et des réseaux sociaux et le tweet posté par le NWS de Miami atteste du sérieux de l’avertissement.

Un avertissement qui fait son effet

Les iguanes sont de grandes espèces de lézards pouvant mesurer jusqu’à 1,5 m et peser jusqu’à 5 kg.  Ces reptiles à sang froid passent le plus clair de leur temps nichés dans les arbres et lorsque la température environnante baisse en dessous des 4°, ils ralentissent leur organisme et se figent sur place. Certains peuvent même jusqu’à tomber de leur arbre comme l’explique le NSW de Miami.

Des températures hivernales avoisinant les 3 ° à 4 ° ne sont pas exceptionnelles pour une grande partie des États-Unis. Elles sont cependant rares à Miami où la température la plus basse est de 16 ° en moyenne. Certaines nuits d’hiver par décennies enregistrent cependant des températures en dessous de 7° comme ce fut le cas la nuit du mardi 21 janvier, date du tweet, où la température était proche de zéro.

Ce tweet posté par le NSW de Miami a été agrémenté d’une photographie d’un iguane vert aux griffes acerbes et aux yeux globuleux. Publié en textes bleus sur un fond bleu, le message véhiculé a fait son effet et a atteint son objectif.

Une expérience déjà vécue

Au début de l’année 2018, lors d’un hiver particulièrement rude, Frank Cerabino, chroniqueur du Palm Beach Post a été témoin près de sa piscine de cette chute de lézard. Il avait alors pris soin d’immortaliser le moment avec une photo sur laquelle on peut apercevoir le reptile, étendu par terre, les quatre pieds en l’air dans un état quasi catatonique.

Fait tout autant remarquable, l’iguane a survécu à cette chute vertigineuse.

Les photos prises par Cerabino ont été reprises par le New York Times et ont été publiées pour illustrer l’histoire vécue par ce chroniqueur et la situation peu ordinaire que pourraient vivre les habitants de la Floride pour cet hiver.

Mots-clés insolite