Plus de 8500 employés de l’US Air Force ont volontairement rejoint l’US Space Force

L’US Space Force, la toute nouvelle branche de l’armée américaine, semble attirer un assez grand nombre d’employés de l’US Air Force. Le 9 juin dernier, les responsables ont en effet annoncé que plus de 8500 salariés travaillant auprès de l’armée de l’air américaine ont décidé de déposer volontairement leur candidature pour y être transférés.  Selon les sources, ces candidats sont constitués d’officiers et de personnels recrutés provenant de 13 domaines différents.

Le Général Jay Raymond, chef des opérations spatiales de l’U.S. Space Force, a exprimé sa fierté par rapport à la décision de tous ceux qui veulent rejoindre la nouvelle branche. Selon lui, c’est un moment critique pour l’espace et tous ces employés seront ceux qui construiront l’U.S. Space Force pour que celle-ci puisse répondre aux besoins du National Defense Strategy.

Crédits Pixabay

En plus de ceux qui seront prochainement intégrés, l’on sait déjà que près de 16 000 militaires et civiles ayant travaillé à l’U.S. Air Force Space Command ont été réaffectés à d’autres postes au sein de l’U.S. Space Force.

Tout le monde ne sera pas pris

Malgré l’enthousiasme engendré par le transfert vers un nouveau poste, les responsables ont indiqué que le nombre de candidats retenus pour le transfert sera limité. L’organisme est actuellement en train de vérifier chaque candidature pour pouvoir choisir les 6 000 postulants qui seront acceptés.

Selon les informations, une notification sera envoyée en juillet à ceux qui auront été retenus. Ces derniers recevront des instructions sur les différentes étapes qu’il faudra suivre pour finaliser le transfert. On sait également que les changements de poste commenceront vers le début du mois de septembre.

À lire aussi : L’US Space Force grossit ses rangs

Et ceux qui ne sont pas intéressés ?

Beaucoup veulent rejoindre la nouvelle branche militaire des États-Unis, mais il y a aussi ceux qui ne souhaitent pas le faire. Selon les responsables, les aviateurs travaillant dans des domaines de carrière axés sur l’espace ayant décidé de ne pas déposer leur candidature pourront quand même choisir parmi plusieurs options. Ils pourront par exemple obtenir un poste au sein de l’Air Force, mais qui ne sera pas en relation avec l’espace. Ils peuvent aussi faire partie de la réserve ou tout simplement aller à la retraite.

D’après le sergent-chef Roger Towberman, qui est conseiller principal engagé de l’U.S. Space Force, les prochains mois correspondront à une période de transition qui permettra d’optimiser le talent au niveau des deux services. Selon eux, ils vont s’assurer que cette transition se fasse sans problèmes pour que tout le monde puisse en bénéficier.

Ainsi, toutes les activités militaires en rapport avec l’espace seront désormais du ressort de l’U.S. Space Force. Pour l’instant, il s’agit encore du transfert du personnel de l’Air Force mais l’on sait qu’à partir de 2022, les employés de l’Armée de Terre et de la Navy auront également l’opportunité de rejoindre ce tout nouveau service.

À lire aussi : Une première mission pour l’US Space Force