Changement climatique : plus du tiers des plages de nos zones côtières sont voués à disparaître d’ici 2100

Les changements climatiques ont un impact très important sur l’élévation du niveau des océans. En effet, une grande partie des plages sableuses est fortement menacée et pourrait disparaître d’ici 2100, selon la prévision des chercheurs. Pour rappel, les plages de sable côtières constituent plus d’un tiers des zones côtières de la Terre.

« Même si l’humanité réduit considérablement la pollution, plus d’un tiers de ces zones sablonneuses du monde disparaîtront quand même », indique un article publié dans la revue Nature Climate Change dont l’auteur principal est Michalis Vousdoukas, chercheur au Centre commun de recherche de la Commission européenne.

Crédits Pixabay

Une situation alarmante, d’autant que les zones côtières protègent surtout des tempêtes et des inondations, en plus d’être de grands centres urbains. Si ces prévisions venaient à se réaliser, les catastrophes naturelles énoncées feront plus de dégâts.

Deux scénarios catastrophes sont avancés

Des lignes de tendance s’étalant sur 30 ans d’imagerie satellite ont été élaborées par Vousdoukas et son équipe. Grâce à celles-ci, les prévisions concernant la disparition des zones sableuses ont pu être mises en place. Ainsi, deux scénarios, RCP8.5 et RCP4.5 ont été avancés.

Le scénario RCP8.5 étant le pire des deux, suppose qu’en plus de l’émission de la pollution qui ne s’arrête pas, la planète elle-même va augmenter la concentration de gaz à effet de serre de son atmosphère. Dans ce scénario, la Terre perdra 49,5 %, soit 132 000 kilomètres, de ses zones côtières avec une élévation de 80 cm du niveau de la mer, d’ici 2100.

Le scénario RCP4.5 suppose quant à lui que le réchauffement climatique ne dépasse pas les 3 °C. Mais même dans ces conditions, plus d’un tiers, soit environ 95 000 kilomètres, des zones côtières sableuses de notre planète seront quand même vouées à disparaître, ainsi le niveau de la mer monterait tout de même de 50 cm, d’ici 2100.

La montée du niveau des océans serait inévitable

Selon le rapport, les pays les plus touchés seront probablement l’Australie, le Canada, le Chili, les États-Unis et certains d’entre eux, notamment les USA, prévoient déjà la mise en place de systèmes de défense pour épargner leurs littoraux.

Même si les prévisions de Vousdoukas sont déjà inquiétantes, beaucoup de climatologues avancent qu’elles sont trop conservatrices. Selon ces derniers, l’élévation du niveau des océans d’ici 2100 pourrait atteindre le double de ces estimations, dans les deux scénarios envisagés.