Pluton abriterait un océan souterrain

L’univers nous réserve encore bien des surprises. La dernière en date concerne Pluton. D’après les données récoltées par la sonde New Horizons de la NASA, cette planète abriterait un océan souterrain qui se trouve sous sa surface de glace. L’existence de cet océan intrigue les scientifiques qui se demandent comment Pluton a pu faire pour le former et l’entretenir durant des milliards d’années alors que le corps se trouve très loin du Soleil.

De plus, cette planète naine ne possède pas les caractéristiques nécessaires pour lui permettre de réchauffer ses eaux et d’assurer leur longévité. Comme on pouvait s’en douter, les chercheurs n’ont pas laissé cette question en suspens et ont voulu y apporter des réponses.

D’après les scientifiques, cet océan souterrain se serait formé à la suite d’un impact tellement fort qu’il aurait favorisé la montée de l’eau au fil des ans.

Une couche de gaz qui protège l’océan souterrain

Dans le monde de la science, une réponse engendre généralement une nouvelle question. Même si les chercheurs pensent avoir pu expliquer l’origine de cet océan souterrain, ils se sont demandé pourquoi celui-ci n’a pas gelé au cours des 4,6 milliards d’années d’existence de Pluton alors que la planète est réputée pour ses températures extrêmement basses.

Une étude publiée récemment dans la revue Nature Geoscience, par une équipe internationale de scientifiques, dirigée par Shunichi Kamata, de l’Université d’Hokkaido, a tenté d’élucider ce mystère. D’après ces chercheurs, l’océan souterrain serait séparé de la surface gelée par une couche de gaz.

Une découverte rendue possible par des simulations informatiques

D’après cette étude, l’océan souterrain aurait réussi à échapper au gel grâce à cette couche de gaz composée « d’hydrates de gaz » qui proviendraient du noyau de Pluton. Cette couche protectrice jouerait donc le rôle d’isolant.

« Pour maintenir un océan, Pluton doit conserver de la chaleur à l’intérieur. D’autre part, pour maintenir son épaisse couche de glace, Pluton doit rester froide à l’extérieur. Nous montrons ici que la présence d’une fine couche d’hydrates de clathrate (hydrates de gaz) à la base de la coque de glace peut expliquer à la fois la survie à long terme de l’océan et le maintien des contrastes d’épaisseur de coque », explique l’étude.

Les scientifiques en sont arrivés à cette conclusion grâce à des simulations informatiques qui ont permis de visualiser l’évolution interne de Pluton.

Mots-clés pluton