Pluton mérite de redevenir une planète selon des astronomes

En 2006, Pluton avait été destitué de son statut de neuvième planète du système solaire. L’Union Astronomique Internationale avait déclaré que ce corps céleste ne correspondait pas à la définition de la planète. Cependant, plus d’une décennie après son déclassement, Pluton pourrait être réhabilité en tant que planète. C’est ce qu’affirme une équipe de chercheurs ayant étudié le sujet de près.

D’après l’équipe, la norme pour laquelle Pluton avait été déclassé est erronée. « La définition de l’UAI dirait que la planète était censée être définie à partir d’un concept que personne n’emploie dans ses recherches », affirme le planétologue Philip Metzger de l’Université de Floride centrale à Orlando.

Pluton

Si la nouvelle définition est adoptée, le système solaire comptera environ cent dix planètes, y compris la Lune. Les scientifiques de la mission New Horizon de la NASA auront leur mot à dire lors de la conférence scientifique lunaire et planétaire en mars de l’année prochaine.

Une fausse déclaration historique ?

« Nous avons montré qu’il s’agissait d’une fausse déclaration historique », a déclaré Runyon. Co-auteur de l’étude, Kirby Runyon, avec le Laboratoire de physique appliquée de l’Université Johns Hopkins à Laurel, Maryland

Selon l’argument de l’UAI, Pluton n’est pas une planète, car il partage son orbite avec d’autres corps célestes. « C’est une définition négligée », précise Philip Metzger. « Et cela laisserait de côté la deuxième planète la plus complexe et la plus intéressante de notre système solaire. »

« Ils n’ont pas dit ce qu’ils voulaient dire en nettoyant leur orbite. Si vous prenez cela littéralement, alors il n’y a pas de planètes, car aucune planète ne dégage son orbite », a-t-il poursuivi.

Il a souligné que la dynamique n’est pas constante, qu’elle change constamment. « Donc, elle n’est pas la description fondamentale d’un corps, elle n’est que l’occupation d’un corps à l’époque actuelle. » Les chercheurs proposent de définir ce qu’on entend par « planète » par des critères qui lui sont intrinsèques et non pas par des caractéristiques qui peuvent changer.

Une nouvelle définition de la planète ?

Voici la définition proposée par l’équipe : « Une planète est un corps de masse sous-stellaire qui n’a jamais subi de fusion nucléaire et qui a suffisamment d’auto-gravitation pour prendre une forme sphéroïdale correctement décrite par une ellipsoïde triaxiale, quels que soient ses paramètres orbitaux », en termes simples, « des objets ronds dans l’espace qui sont plus petits que les étoiles. »

« Il s’agit d’une étape importante dans l’évolution d’un corps planétaire, car apparemment, lorsqu’elle se produit, elle déclenche une géologie active dans le corps », a noté Philip Metzger

Mots-clés astronomieespace