Pluton n’a pas encore dévoilé tous ses secrets

Pluton a peut-être perdu son statut de planète, mais cela ne l’empêche pas de passionner les astronomes et les agences spatiales. La NASA a d’ailleurs lancé en 2006 la sonde New Horizon afin de l’étudier, elle et ses satellites. Cette dernière vient de transmettre de nouvelles informations aux équipes au sol, avec une belle surprise à la clé.

New Horizon a quitté le plancher des vaches le 19 janvier 2006 et elle se balade depuis cette époque dans l’espace. Elle a commencé par survoler Jupiter en 2007 avant d’entamer un long transit vers Pluton.

Pluton océan

La surface de Pluton dissimule peut-être un océan.

Elle a d’ailleurs été mise en sommeil durant plusieurs années pour éviter de vider ses batteries.

New Horizon a décollé de la Terre en 2006

Pluton se trouve en effet très loin du Soleil. La sonde est donc animée par un générateur thermoélectrique à radioisotope pour compenser le faible ensoleillement de la région. En outre, les scientifiques en charge du projet ont aussi fait le choix de limiter autant que possible le débit des télécommunications.

Toujours est-il que New Horizon a survolé Pluton l’été dernier et elle a donc transmis pas mal de données à la NASA depuis.

En s’appuyant sur ces informations, l’agence a pu déterminer que la planète naine présentait une activité tectonique, sans pour autant parvenir à expliquer le pourquoi de la chose. Noah P. Hamon, Amy C. Barr et Edgar M. Parmentier se sont donc sérieusement penchés sur la question et sur les différentes données capturées par la sonde afin de tenter d’expliquer ce surprenant phénomène.

Ils ont fini par développer une théorie très intéressante. D’après eux, il est en effet possible que Pluton dissimule un océan d’eau liquide souterrain.

Un océan souterrain sur Pluton ?

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques émettent cette hypothèse mais personne n’a été en mesure de la valider jusqu’à présent. Cette fois, la situation est un peu différente car les données capturées par New Horizon semblent aller dans ce sens. La présence d’un océan souterrain expliquerait en effet l’origine des failles tectoniques visibles à la surface de la planète naine.

Le plus intéressant, dans l’histoire, c’est que si Pluton dissimule réellement un océan sous sa surface, alors il pourrait en aller de même pour les corps situés dans la zone autour d’elle. Et s’il y a de l’eau, alors il peut aussi y avoir… de la vie.

Le problème, bien sûr, c’est qu’il est impossible de vérifier cette théorie pour le moment, pas sans envoyer des robots à la surface de Pluton en tout cas.