Un poisson est actuellement en train de jouer à Pokémon. Tout va bien.

Il n’y a pas très longtemps, la plate-forme Twitch a servi de lieu de rassemblement pour un grand, ou plutôt énorme, nombre de joueurs de Pokémon. Le but de l’expérience : finir le jeu, alors que plus de 50 000 personnes pouvaient proposer leurs contrôles. Cette semaine, c’est un live d’un tout nouveau genre qui apparaît sur Twitch. Celui d’un joueur bien particulier : un poisson. C’est vendredi, après tout, on a le droit.

Grayson Hopper est un poisson. Un poisson tout ce qu’il y a de plus poisson, qui vit dans un bocal, avec de l’eau et une fausse plante. Bref, un poisson quoi. Sauf qu’il s’agit du seul poisson au monde qui soit capable de jouer à Pokémon Rouge. Enfin il paraît, parce que bon, affirmer qu’il joue est tout de même un bien grand mot.

Un poisson joue à Pokémon

Comme vous pouvez le voir, on comprend facilement comment Grayson joue : il se déplace dans son bocal et chaque zone correspond à un bouton particulier de la Game Boy. Bon, pas sûr que la bête soit consciente que c’est sur ses épaules que repose le destin d’un dresseur.

D’ailleurs, à l’heure où ces lignes sont écrites, la bestiole n’est pas très vivace et cela fait ainsi 15 bonnes minutes que le personnage n’a pas bougé d’un pouce, le poisson restant immobile. Je pense que j’abandonnerai au bout de trois ou quatre heures d’attente. C’est hypnotique ce truc, mine de rien, on est là, à attendre qu’un poisson bouge. Et on a sûrement un peu (beaucoup) l’air con.

Quoiqu’il en soit, force est de constater que ça marche : Grayson a déjà réussi à choisir son Pokémon de départ. Il s’agit de Salamèche, qui a été affublé de l’adorable surnom « AAAABBK ». Si c’est pas mignon. De plus, le poisson est parvenu à vaincre son rival et ainsi à remporter son premier combat ! De beaux exploits, en à peine 135 heures de jeu !

Si vous aussi vous voulez encourager Grayson, c’est ici que ça se passe. Oh bon sang, je vous laisse, il bouge !

Via